Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Bois des Alpes

© Bois des Alpes

Face à une concurrence montante des bois internationaux, l'association Bois des Alpes a créé un certificat de produits et de services destinés aux produits bois du massif alpin français. Bois des Alpes permet aux bois locaux d'être compétitifs vis à vis des bois d'importations de façon qualitative.

L'association se bat contre le déclin des scieries,la surexploitation des forêts et certains modes de transformations et d'exportations. L'association Bois des Alpes est composée d'acteurs directs de la filière forêt bois du massif alpin et de représentants des maillons de la filière.

Pour obtenir la certification Bois des Alpes il faut que l'origine du bois et sa traçabilité soient garanties sur le périmètre des Alpes françaises, le bois doit aussi répondre à différents critères et respecter des normes européennes et  DTU. Les produits sont transformés localement dans des circuits courts

Objectifs

  • Apporter une offre de bois locaux issue du massif alpin qui répond à la demande du marché bois construction
  • Offre  compétitive et garantir la qualité des produits et des services exemplaires en terme de développement durable
  • Offrir  des débouchés aux bois alpins sur le marché de la construction
  • Revaloriser le bois alpin et répondre aux enjeux de la filière alpine
  • Créer une marque collective de certification  qui assure une fonction de garantie de la qualité 
  • Assurer la promotion, la gestion et la défense de la certification Bois des Alpes qui certifie les produits et services conformément au référentiel déposé
  • Apporter une assistance technique aux acteurs de la filière 

Durée mise en œuvre

Création en juillet 2008

Résultats

La création d'une offre de qualité (en terme de produits et de services) à partir des ressources locales repose sur trois principes soutenus par la démarche Bois des Alpes :

  • Caractériser la ressource dès l'amont : qualifier, trier les bois dès l'amont par machine pour déterminer la valeur ajoutée des produits. Un classement des bois plus juste en amont permet une meilleure utilisation en aval.
  • Répondre aux attentes du marché en terme de spécifications des produits (bois éco-certifiés, qualifiés selon les normes en vigueur, et classés mécaniquement, séchés…).
  • Mettre en œuvre un nouveau fonctionnement au sein de la filière basé sur un rapprochement des acteurs en " grappe " afin d'élaborer l'offre la plus adaptée aux clients.
  • Des projets de constructions durables souhaitent utiliser des matériaux bois certifiés " Bois des Alpes " à l'image du projet de construction d'un bâtiment public multifonctionnel de la commune de Saint-Jean d'Arvey à basse consommation d'énergie, qui constituera le premier bâtiment certifié Bois des Alpes.

La démarche Bois des Alpes possède un triple impact : économique, environnemental et social. Au niveau économique et social, Bois des Alpes vise à assurer la compétitivité et la pérennité de la filière bois alpine :

  • Par la qualification de l'offre de bois
  • En offrant des produits qui répondent aux normes européennes en vigueur et aux attentes du marché
  • En améliorant la visibilité de la ressource alpine
  • En améliorant la mobilisation et la transformation du bois local
  • Par la valorisation du bois localement sans avoir recours à l'importation ce qui permet de maintenir et développer les emplois locaux notamment au travers des exploitations forestières, des scieries et des charpenteries.

La démarche Bois des Alpes permettra d'atteindre les objectifs fixés sur les Alpes pour 2013 (source Schéma stratégique forestier du massif des Alpes) en terme de mobilisation de bois supplémentaire et de création d'emplois:

  • une mobilisation de 270 000 m3 de bois d'œuvre supplémentaire de manière à pouvoir répondre à la demande des clients.
  • proportionnellement le développement de 900 emplois.

Dans cette optique Bois des Alpes constitue une véritable politique de développement à l'échelle des Alpes qui vise à assurer la compétitivité de la filière mais aussi assurer la pérennité des emplois.

Au niveau environnemental :

  • Diminution des émissions des gaz à effets de serre par la création d'une offre locale composée de bois transformés sur place permet de favoriser les circuits courts.

D'ailleurs, le Schéma Stratégique Forestier Alpin a identifié et chiffré les objectifs à atteindre en 2013 en terme environnemental. A ce titre Bois des Alpes constitue un des outils possibles pour atteindre les objectifs fixés sur les Alpes en terme de stockage carbone :

  • 69 600 tonnes de carbone supplémentaires stockées, soit 240 000 t de CO2 supplémentaires dans les 5 ans, ramené en valeur, cela correspond à plus de 5 millions d'euros.

Il faut savoir que dans les Alpes, tous les ans, plus de 300 000 tonnes de carbone sont stockés durablement grâce au bois d'œuvre. Par conséquent la promotion du bois et l'augmentation de sa production de 21 % (selon la demande de la filière) permettraient d'atteindre ces chiffres.

  • Bois des Alpes contribue à la promotion de l'utilisation d'un matériau renouvelable et écologique pour la construction.
  • Bois des Alpes favorisera une bonne gestion des territoires et des paysages par l'augmentation de l'exploitation des forêts.

Sur de nombreux territoires la déprise agricole et la diminution de l'exploitation des forêts a contribué.

Porteur du projet

Chambéry

Tél.:  04 79 96 14 67

Partenaires

Président: M. Jean Bernard

Vice Président: M. Jean Claude Michel

La démarche s'adresse à l'ensemble des acteurs de la filière bois (entreprises et organismes représentants les différents maillons de la filière, collectivités territoriales, territoires de projets forestiers (au travers de l'outil Charte forestière de Territoire).

Financement

La démarche est aujourd'hui financée dans le cadre de la politique alpine (CIMA : Convention Interrégionale du Massif Alpin Français) et soutenu par les deux régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d'Azur.