Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

La nature en tête

Les résultats de notre questionnaire sur la qualité de vie sont disponibles.

Qu’est-ce qui fait la qualité de vie dans les Alpes ? À l’occasion de la Journée internationale de la Montagne en décembre 2015, la CIPRA a lancé une petite enquête non représentative sur cette question. À la mi-janvier 2016, nous avions reçu 732 réponses. Près de la moitié des participants ont entre 30 et 50 ans, un peu plus de la moitié sont des hommes. Merci à tous ceux qui ont participé !

Parmi les neuf critères proposés pour définir la qualité de vie dans les Alpes, trois choix étaient possibles. Les participants ont retenu d’abord les activités de loisirs dans la nature (21%), puis la possibilité de faire des études et de travailler (17%), le calme et le silence (14%) et la bonne accessibilité par des moyens de transports durables (14%).

Les autres critères arrivent plus loin derrière : la cohésion sociale (9%), la proximité de la famille et/ou des amis (7%), la possibilité de participer à la construction de la société (6%) et les offres culturelles (5%). La question des logements à prix abordables prend la dernière place (4%).

Les participants avaient aussi la possibilité de proposer d’autres critères. Ils ont cité entre autres les circuits régionaux, l’architecture durable, la maîtrise de l’étalement urbain, les services à la personne, la conciliation réussie de la protection de l’environnement et de l’occupation de l’espace, ou encore le « vivre ensemble » pacifique.

L’enquête a été réalisée dans le cadre du projet alpMonitor. La CIPRA explore dans ce projet les facteurs qui permettent de préserver la qualité de vie dans les Alpes. Elle analyse les grandes tendances globales, définit cinq champs d’action essentiels et pointe du doigt les chances et les défis, en s’engageant résolument sur la voie de la sobriété, de la solidarité et de la participation.

Critères

Catégorie d'âge

Sexe