Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

« Moi, au sommet »

Loin du carcan de la société : cordée alpine féminine vers 1910. (c) Karl Lukan, Alpinismus in Bildern

Les femmes ont joué un rôle important dans l’histoire alpine dès le début – dans les coulisses. Certaines ont gravi les montagnes pour échapper aux conventions sociales. Pour d’autres, c’était un message politique.

Comme beaucoup d’histoires, celle de l’alpinisme a longtemps été une histoire purement masculine. Même Paul Preuss, grimpeur légendaire, qui a entrepris de longues ascensions tant avec sa sœur Mina qu’avec ses amies Emmy Eisenberg et Annie Gibian, ne ménageait pas ses sarcasmes : « la femme est la ruine de l'alpinisme. » En 1922, l’auteur de livres de montagne Franz Nieberl conseillait aux femmes de porter elles-mêmes leur propre sac à dos, de déployer leurs qualités de bonne ménagère dans les refuges et « au nom du ciel de ne pas devenir des sauvageonnes de la montagne ».
Et pourtant : les femmes ont joué un rôle important dans l’espace alpin dès le début. Paysannes de montagne ou bergères en alpage, elles ont toujours été là ; touristes en altitude et alpinistes, elles ont découvert la région des Alpes très tôt par elles-mêmes. Une exposition au musée de la Femme à Hittisau en Autriche offre une documentation très approfondie depuis les débuts de l’alpinisme vers 1750 jusqu’à nos jours, en mettant l’accent sur les femmes alpinistes (voir encart). Mais la parole est aussi donnée aux femmes qui ont toujours vécu et travaillé dans les montagnes : paysannes de montagne, vachères, bergères, porteuses, contrebandières, gardiennes de refuges ou bergères d’alpage.

« Vouloir, c’est pouvoir »

La première femme sur le Mont Blanc est Marie Paradis, servante d’auberge, qui a atteint le sommet presque par hasard à 22 ans vers l’an 1800  . Pour Henriette d’Angeville, aristocrate française, l’ascension de la plus haute montagne des Alpes était le rêve d’une vie. Elle a organisé une grande expédition et atteint le sommet du Mont-Blanc en 1838. « Vouloir, c’est pouvoir », écrivit-elle avec assurance dans la neige en 1838. Cependant, beaucoup de femmes étaient moins motivées par la volonté de réaliser un exploit que par le désir de se soustraire au contrôle de la société et de rompre ce carcan. C’est ce qu’a pratiqué George Sand, auteure à grand succès et co-fondatrice du Club Alpin Français, avec un goût prononcé pour la provocation. Mais le club alpin féminin le plus ancien et le plus important a été le Ladies‘ Alpine Club, fondé à Londres en 1907 et dont la première présidente élue fut Elizabeth Main Le Blond, alpiniste pionnière. En 1906, Fanny Bullock Workman hisse un panneau portant l’inscription « Votes  for Women » sur le Karakorum, Pakistan. Annie Smith Peck se peint une moustache pour l’ascension du Huascarán dans les Andes péruviennes. Pour elles deux, l’alpinisme était également un moyen d’appuyer leur revendication du droit de vote pour les femmes.
Qu’est-ce qui différencie le regard féminin sur la montagne de celui des hommes ? Rien, pourrait-on supposer si l’on est pragmatique. Mais la perception du paysage est influencée par des éléments socioculturels tels que les différences entre les genres. Cette sensibilité différente se voit dans les œuvres d’art qui font également partie de l’exposition au musée de la Femme de Hittisau.  

Stefania Pitscheider Soraperra et Ingrid Runggaldier
Frauenmuseum (musée de la femme) Hittisau/A

--------------------------------------------------------------------------------------

Une approche culturelle et historique

L’exposition « Ich, am Gipfel. Eine Frauenalpingeschichte » (Moi au sommet. Une histoire alpine au féminin) au Frauenmuseum (musée de la Femme) de Hittisau, Autriche, durera jusqu’au 26 octobre 2016. Y sont présentées les grandes alpinistes des XIXe et XXe siècles, leur motivation et leurs mobiles. Il ne s’agit pas d’une chronique de leurs succès ni de leurs exploits mais plutôt d’un regard éclairant leur personnalité.

www.frauenmuseum.at (de)

--------------------------------------------------------------------------------------

Mots-clés associés :
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter