Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Dossier alpMedia - Enneigement artificiel

De plus en plus de pistes de ski dans les Alpes sont équipées d'installations d'enneigement artificiel. Les milieux de la protection de l'environnement et du tourisme ne sont souvent pas d'accord dans leur évaluation du thème de la neige artificielle. Pour le nouveau dossier " Enneigement artificiel dans l'espace alpin " qui vient d'être publié sur le site alpMedia, la CIPRA a recueilli des informations pertinentes. Des informations, des liens, ainsi que des conseils portant sur des publications et des manifestations complètent le rapport de synthèse.
Le rapport contient des faits relatifs aux aspects écologiques autant qu'économiques de l'enneigement. Après une introduction consacrée à l'histoire et au développement de l'enneigement artificiel, il se consacre au fonctionnement et à la consommation de ressources des canons à neige, décrit la situation actuelle dans les Alpes, étudie les coûts et les retombées de l'enneigement artificiel sur l'environnement. Un chapitre sur le changement climatique et les perspectives du tourisme d'hiver complète le rapport.
Dans les Alpes, environ 24.000 hectares de pistes sont enneigés artificiellement actuellement, ce qui correspond à environ un quart de la superficie totale des pistes - avec une tendance nette à la hausse. En tête du peloton en matière d'enneigement dans les Alpes, nous avons le Tyrol du Sud en Italie où quatre cinquièmes des pistes sont déjà couverts de neige artificielle. Pour un hectare de piste à enneiger il faut prévoir un investissement de 140.000 euros. Rien qu'en Autriche 128 millions d'euros ont été investis dans des installations d'enneigement en 2003.
Contrairement aux frais d'investissement, les frais d'exploitation et la consommation de ressources des canons à neige augmentent lorsque les températures montent. Depuis 1970 les températures en Suisse par exemple ont augmenté de 1,5 °C en moyenne. Des modèles d'extrapolation prévoient une augmentation ultérieure entre 1,4 °C et 5,8 °C avant la fin de ce siècle. La sécurité d'enneigement baisse de manière généralisée sur l'ensemble de l'espace alpin. C'est sur ce fond qu'il convient de discuter le pour et le contre de l'enneigement artificiel.

www.cipra.org/de/alpmedia/dossiers/11
Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter