Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L'Autriche demande un protocole Eau de la Convention alpine

Les activités prioritaires sous la présidence autrichienne de la Convention alpine viennent d'être définies. M. Josef Pröll, le ministre de l'environnement, a présenté le programme autrichien dans le cadre d'une conférence de presse le 18 mars à Innsbruck (Autriche).
Selon Pröll, l'Autriche souhaite notamment s'impliquer dans l'adoption d'un protocole d'application relatif à l'eau, les problèmes liés aux transports et la rédaction du Rapport d'évaluation de l'état des Alpes. L'Autriche détiendra la présidence de la Convention alpine pendant les deux années à venir.
Pröll a souligné l'importance immanente de l'ensemble de l'Arc alpin pour le régime hydrologique de l'Europe et les problèmes liés à la diversité des utilisations de la ressource eau. L'UE dispose bien d'un instrument important pour la protection transfrontalière des eaux, la Directive Cadre sur l'eau, mais les Etats signataires de la Convention alpine ne sont pas tous membres de l'UE. C'est dans ce contexte que Pröll voit la nécessité d'élaborer également un cadre juridique sous le toit de la Convention alpine et demande de s'attaquer rapidement aux travaux préliminaires. Par cette initiative, l'Autriche reprend une revendication que la CIPRA et bien d'autres organisations environnementales posent depuis plusieurs années.
L'Autriche veut également profiter de sa double présidence - Convention alpine et UE - l'année prochaine pour thématiser la question d'un développement durable des transports qui soit compatible avec les impératifs économiques dans l'espace alpin à l'échelle internationale. L'attention ne se concentrera pas seulement sur le trafic de transit, mais aussi sur les transports intra-alpins et le trafic touristique ayant les Alpes pour destination. Le ministre de l'environnement autrichien a annoncé dans ce contexte qu'une réunion internationale d'experts se tiendrait en Autriche en janvier 2006.
Et pour terminer, les travaux pour le Rapport d'évaluation de l'état des Alpes devront être terminés sous la présidence autrichienne. Le ministre s'intéresse en particulier à une documentation claire des dégâts causés jusqu'ici par le changement du climat.
Source : http://minister.lebensministerium.at/article (de)
Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter