Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Des champignons radioactifs dans les Alpes

Presque vingt ans après la catastrophe de Tchernobyl, des champignons sauvages dans les régions touchées par les retombées radioactives, comme par exemple les Alpes allemandes, présentent toujours des taux élevés de radioactivité artificielle.
Alors que depuis plusieurs années cette radioactivité est nettement inférieure à la valeur-limite fixée par l'UE pour les cèpes et les chanterelles, les bolets peuvent toujours contenir des taux de césium 137 trop élevés.
Les sangliers, grands " amateurs " de champignons, accumulent le césium dans leur corps, ce qui fait que leur viande peut présenter des taux encore plus élevés que les champignons. Des changements importants ne sont pas probables pour les prochaines années, car la demi-vie du césium 137 s'élève à environ trente ans. Le Umweltinstitut München e.V. (Institut de l'environnement de Munich) contrôle donc également cette année gratuitement le taux de radioactivité des champignons, des baies des bois et de la viande de gibier pour les particuliers. L'Institut recommande aussi aux groupes à risque (enfants et femmes enceintes) de rayer complètement les produits de la forêt de leur alimentation. Sources et infos : www.ngo-online.de/ganze_nachricht (de), www.umweltinstitut.org (de)

Divers
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter