Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Positions

Les rivières alpines ne sont pas renouvelables

14/05/2014
Les rivières alpines ne sont pas renouvelables

Vers une stratégie énergétique réellement durable dans les Alpes

En savoir plus...

Une nouvelle solidarité entre les Alpes et les régions environnantes. Document de position de la CIPRA sur une stratégie macrorégionale européenne pour les Alpes

10/10/2013
Une nouvelle solidarité entre les Alpes et les régions environnantes. Document de position de la CIPRA sur une stratégie macrorégionale européenne pour les Alpes

Différents acteurs politiques de l'Arc alpin se mobilisent pour la mise en place d'une stratégie macro-régionale européenne pour les Alpes (SMR Alpes). Avec plus de 100 organisations membres provenant de tous les pays alpins, la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) s'appuie sur un large réseau qui dépasse le cadre des Alpes et qui est également ancré dans les régions métropolitaines environnantes. C'est pour cette raison que la CIPRA participe activement au processus d'élaboration d'une stratégie Macro Régionale pour les Alpes en représentant les intérêts d'une politique alpine écologique et soutenable. Une coopération renforcée dans le cadre d'une SMR Alpes doit prendre place entre les Régions alpines et leurs régions environnantes, mettant les partenaires sur un pied d'égalité sans remettre en question les acquis de la Convention alpine.

En savoir plus...

Des forêts vitales et proches de la nature pour faire face au changement climatique ! cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'économie forestière

20/03/2012
Des forêts vitales et proches de la nature pour faire face au changement climatique ! cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'économie forestière

Les mesures produisent des effets à long terme. Il faut donc commencer très vite, mais aussi très prudemment, à adapter les forêts à la nouvelle donne climatique. La capacité de stockage du CO2.des forêts doit être exploitée. Le bois doit être tout d'abord utilisé comme matériau de construction et comme matière première et seulement dans des conditions particulières pour le chauffage. Des filières courtes en valorisant le bois régional sont à créer. Des forêts proches de l'état naturel doivent être favorisées parce qu'elles sont plus résilientes aux changements climatiques. Les propriétaires forestiers qui renoncent à une partie de leurs revenus en faveur de la protection du climat doivent être dédommagés. Finalement, l'un des principaux enjeux à long terme réside dans la nécessité de développer une recherche ciblée, afin d'élaborer des mesures d'adaptation au changement climatique.

En savoir plus...

Améliorer l'efficacité au lieu de nuire à l'environnement ! cc.alps: Les revendications de la CIPRA en matière de gestion de l'eau

23/12/2011
Améliorer l'efficacité au lieu de nuire à l'environnement ! cc.alps: Les revendications de la CIPRA en matière de gestion de l'eau

Les rivières alpines approvisionnent en eau 170 millions de personnes. Entre autres prévisions, on sait que le changement climatique aura pour effet de réduire grandement la disponibilité en eau dans cette région et au-delà, diminuant les pluies, provoquant des périodes de sécheresse estivale plus longues et une forte réduction des chutes de neige hivernales. Par ailleurs, les besoins en eau augmenteront proportionnellement, tout comme la concurrence entre les divers usagers. Actuellement, seuls 10?% des rivières et des ruisseaux des Alpes peuvent être considérés comme écologiquement intacts, c'est-à-dire ni pollués, ni sur-mécanisés ni amoindri au regard du débit du courant. La qualité écologique des cours d'eau et des habitats qui en dépendent demande donc à être améliorée, et non encore plus détériorée. On ne peut permettre de nouvelles constructions sur les dernières rivières alpines ni que leurs débits soient amoindris par des prélèvements excessifs.

En savoir plus...

Pour des Alpes autosuffisantes en énergie ! Thèses présentées à la conférence annuelle 2011 de la Commission internationale pour la protection des Alpes

15/09/2011
Pour des Alpes autosuffisantes en énergie !
Thèses présentées à la conférence annuelle 2011 de la Commission internationale pour la protection des Alpes

Devenir indépendant des importations énergétiques, voilà une vision qui fascine de nombreusx territories. L'autosuffisance a le vent en poupe. De nombreux projets et tentatives ont déjà emprunté cette voie avec succès. Le principe central de ces projets consiste à couvrir les besoins énergétiques avec les énergies renouvelables locales, à économiser l'énergie et à privilégier l'efficacité énergétique. Quiconque opte résolument pour l'autosuffisance énergétique de sa région en modifie le visage et les structures en profondeur, au profit de l'économie, de la société et de l'environnement.

En savoir plus...

cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'agriculture

04/08/2011
cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'agriculture

Le secteur agricole est directement touché par les effets du changement climatique, mais il contribue aussi à l'émission de gaz à effet de serre (GES) et à l'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère. Toute stratégie d'action durable dans le domaine de l'agriculture doit miser sur l'anticipation, la planification et la réflexion à long terme, des exploitations jusqu'à l'échelon transnational. Pour cela, les principaux leviers sont la gestion économe et durable des terres, des sols et de l'eau. En outre, la gestion des engrais et du carbone des sols ainsi que l'agriculture biologique doivent faire partie intégrante d'une stratégie globale. L'agriculture étant un secteur fortement subventionné, un autre levier important consiste à orienter les aides : seule une agriculture durable et respectueuse du climat doit être subventionnée !

En savoir plus...

Les territoires enclavés au centre des débats : Thèses et revendications de la conférence annuelle de la CIPRA à Semmering/A

01/06/2011
Les territoires enclavés au centre des débats : Thèses et revendications de la conférence annuelle de la CIPRA à Semmering/A

Les pays alpins comportent de nombreux territoires ruraux enclavés, qui représentent dans certains cas une part importante du territoire national. Les clivages socio-économiques sont importants d'un territoire alpin à un autre. Les acteurs politiques sont donc appelés à faire une distinction plus nette en fonction de la typologie des régions. Actuellement, le développement des pays alpins est caractérisé par un modèle d'urbanisation qui offre peu de perspectives aux régions de montagne à faible potentiel. Dans le sens de la cohésion sociale et de la responsabilité globale, il est important que les pays alpins et leurs collectivités territoriales prennent des engagements fermes sur l'avenir des territoires enclavés.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA – Le tourisme face au changement climatique

09/03/2011
cc.alps : les revendications de la CIPRA – Le tourisme face au changement climatique

Le changement climatique place le tourisme alpin face à d’immenses défis: il doit en effet s’adapter au changement climatique tout en réduisant son impact sur le climat. Les domaines stratégiques que sont le transport et l’énergie offrent d’importants potentiels de diminution des émissions de CO2. Le tourisme est une branche qui bénéficie de nombreuses subventions. En aidant le tourisme, les services publics doivent contribuer à le faire évoluer dans le sens d’une plus grande durabilité. Dans le cadre du débat actuel sur l’évolution de l’activité touristique, les positions dominantes sont celles des grandes sociétés de remontées mécaniques, principalement axées sur le tourisme lié au ski et sur le maintien du statu quo. Mais en ne misant que sur la neige et le ski, on risque de soutenir une forme de tourisme alpin trop intensive en capital, hautement technique et monostructurelle, qui n’est bonne ni pour le climat, ni pour l’environnement.

En savoir plus...

La Convention alpine - la première pierre d'une politique alpine commune

01/02/2011
La Convention alpine - la première pierre d'une politique alpine commune

Les Alpes sont le plus haut massif montagneux d'Europe occidentale et servent d’espace vital à près de 14 millions de personnes, à 30 000 espèces animales et à 13 000 espèces végétales. Elles constituent une région exceptionnelle, qui dispose avec la Convention alpine d'un traité exceptionnel destiné à garantir son développement durable. La CIPRA est à l'origine de ce traité : dès sa création, en 1952, elle a exigé la mise en place d'une telle convention. Aujourd'hui, la CIPRA est sans doute l'organisation observatrice la plus engagée de la Convention alpine. Elle consacre énormément d'énergie et de moyens financiers à sa mise en oeuvre et à son perfectionnement. Malgré ou justement en raison de ce lien étroit entre la CIPRA et la Convention alpine, les 20 ans de cette dernière sont l'occasion pour la CIPRA de passer en revue et d'actualiser sa position par rapport à ce traité unique en son genre.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA – Territoires autosuffisants en énergie

03/11/2010
cc.alps : les revendications de la CIPRA – Territoires autosuffisants en énergie

Devenir indépendant des importations énergétiques, voilà une vision qui fascine de nombreusx territories. L'autosuffisance a le vent en poupe. De nombreux projets et tentatives ont déjà emprunté cette voie avec succès. Le principe central de ces projets consiste à couvrir les besoins énergétiques avec les énergies renouvelables locales, à économiser l'énergie et à privilégier l'efficacité énergétique. Quiconque opte résolument pour l'autosuffisance énergétique de sa région en modifie le visage et les structures en profondeur, au profit de l’économie, de la société et de l'environnement.

En savoir plus...