Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Positions

L’énergie hydraulique dans les Alpes

25/08/2021
Dans quelle mesure l’exploitation de l’énergie hydraulique est-elle compatible avec l’environnement et écologiquement durable ? Cette question qui préoccupe les populations alpines depuis des décennies est aujourd’hui plus actuelle que jamais face à la nécessité de sortir des énergies fossiles. 21 000 usines hydroélectriques sont actuellement en service en Europe. 300 sont en construction, et 8 500 en projet. Pour faire face au changement climatique et à ses aléas tels que les crues extrêmes, on choisit souvent de construire des barrages, alors qu’il serait écologiquement plus rationnel d’élargir les cours d’eau.
Image caption:

La CIPRA a donc formulé cinq propositions pour l’exploitation de l’énergie hydraulique :

  1. Les responsables politiques et les entreprises doivent développer une vision à long terme pour économiser le plus possible d’énergie au lieu de produire toujours plus de kilowattheures.
  2. Avant de construire de nouvelles centrales hydroélectriques, il convient de moderniser les installations existantes et de démanteler celles qui ne sont pas nécessaires.
  3. Les derniers cours d’eau sauvages doivent être protégés. Les rivières ou tronçons de rivières intacts et les torrents de montagne ne doivent pas être utilisés pour la production d’énergie.
  4. La micro-hydroélectricité ne se justifie que pour répondre à des besoins localement limités dans des zones isolées. Elle n’a pas sa place dans les planifications énergétiques régionales ou nationales.
  5. Les connaissances et la coopération en matière d’exploitation de l’énergie hydraulique doivent être renforcées au niveau international.

Le document de position sur l’exploitation de l’énergie hydraulique contient également un développement détaillé des propositions et de nombreuses informations de fond.

Nouveautés

  • Préserver et renaturer les torrents de montagne

    Un barrage centenaire va bientôt disparaître en France dans la vallée de la Romanche. Au total, cinq barrages et trois centrales vont être démolis. En Suisse, les rivières Beverin et Chamuera ont obtenu cette année les deux premières certifications « Perle PLUS ».

    En savoir plus…

  • Jusqu’où l’énergie hydraulique est-elle écologiquement acceptable ?

    Moderniser les centrales hydroélectriques au lieu d’en construire de nouvelles, préserver les dernières rivières sauvages, coordonner l’utilisation et la protection de l’eau au-delà des frontières : la CIPRA publie un document de position contenant des préconisations détaillées pour l’exploitation de l’énergie hydraulique dans les Alpes.

    En savoir plus…

  • Point de vue : L’eau ne tolère aucune résistance

    À l’instar d’autres régions du monde, les Alpes sont le théâtre d’événements météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents. La crise climatique accélère cette évolution. Pourra-t-on résoudre le problème en construisant toujours plus de digues, plus d’ouvrages de protection, ou plus de centrales électriques pour répondre aux besoins croissants en énergie ? Pour Kaspar Schuler, directeur de la CIPRA et co-auteur de la nouvelle position de la CIPRA sur l’énergie hydraulique, nous devons œuvrer avec la force de l’eau, et non contre elle.

    En savoir plus…

  • Des feux pour l’eau des Alpes

    Des Karawanken en Slovénie au Gasterntal en Suisse : le 14 août dernier, des « Feux dans les Alpes » solidaires ont de nouveau été allumés sur différents sommets de l’Arc alpin. Ils ont attiré cette année l’attention sur la diminution des réserves en eau liée à la crise climatique.

    En savoir plus…