Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Positions

Résolution sur la nouvelle liaison ferroviaire de base Turin-Lyon pour le transport ferroviaire de marchandises entre la France et l'Italie

Schienenstrang

On peut encore améliorer l'exploitation du réseau ferroviaire actuel. © www.pixelquelle.de

Le Val de Suse, directement concerné par la réalisation de la nouvelle liaison ferroviaire, critique ce projet et exige des réponses politiques et un approfondissement des aspects techniques et économiques du projet des 2 côtés de la frontière. Les protestations montrent que le processus décisionnel n'a pas tenu compte de la nécessaire participation de la population concernée. CIPRA International considère prioritaire le transfert du trafic de marchandises de la route au rail et, pour cette raison, n'est pas opposée a priori à une nouvelle liaison. Elle entend toutefois exprimer sa solidarité à la population concernée et demande aux autorités de faire preuve de davantage de transparence et de permettre une implication des communautés locales dans le projet. Elle demande en outre aux autorités françaises et italiennes de renoncer définitivement à toute construction de nouvelles infrastructures routières transalpines.

Langue

de, fr, it

Adopté(e) par

CIPRA

Résolution sur la nouvelle liaison ferroviaire de base Turin-Lyon — 14Kb
La mobilisation du Val de Suse contre la réalisation d'une nouvelle liaison ferroviaire entre Turin et Lyon a pris une ampleur extraordinaire. Les critiques exposées par le mouvement du Val de Suse à l'égard du projet exigent des réponses politiques et des approfondissements techniques et économiques sur le projet des 2 côtés de la frontière. En particulier, au vu des sentiments exprimés dans la protestation, il est apparu clairement que le processus décisionnel a éludé les phases indispensables qui prévoient la participation des populations et des collectivités locales intéressées par les travaux.