Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un tunnel et la Convention alpine

Un projet contesté : le tunnel de Feldkirch/A va contribuer à renforcer le trafic de transit. (c) torstensimon, Pixabay

Dans la ville frontalière de Feldkirch en Autriche, la mise en place d’un tunnel de contournement est discutée depuis des années. Le feu vert vient d’être donné pour sa construction, mais celle-ci pourrait être incompatible avec la Convention alpine.

Deux autoroutes et une ville congestionnée par les embouteillages : vue du ciel, Feldkirch n’est pas seulement la commune la plus occidentale d’Autriche, mais aussi un goulet d’étranglement du trafic routier. L’autoroute autrichienne longe la ville à l’est, tandis qu’à l’ouest l’autoroute suisse A13 traverse la vallée du Rhin. À vol d’oiseau, ces deux voies alpines à grand débit ne sont distantes que de sept kilomètres. Le centre de Feldkirch est régulièrement engorgé par les voitures des frontaliers qui partent travailler en Suisse et au Liechtenstein ou en reviennent – et de plus en plus par des poids lourds qui empruntent le poste frontière de Tisis-Schaanwald pour le transit nord-sud.

De nouvelles routes et une hausse du trafic

Pour désamorcer la situation, les autorités ont décidé de construire un tunnel de plusieurs centaines de millions d’euros, qui sera équipé entre autres d’un rond-point souterrain. La Cour administrative autrichienne a délivré début novembre 2019 une autorisation de lancer les travaux. Pour Monika Gstöhl de CIPRA Liechtenstein, ce tunnel ne va pas résoudre les problèmes, mais uniquement les déplacer : « De nouvelles routes entraînent toujours une recrudescence du trafic. C’est aberrant de diriger le trafic inter-autoroutes au cœur d’un territoire densément peuplé. » La construction de ce tunnel fait naître une nouvelle voie à haut débit pour le trafic intra-alpin entre les autoroutes A14 et A13, ajoute Reinhard Gschöpf de CIPRA Autriche. « Cela pourrait constituer une violation de l’article 11 du protocole Transports de la Convention alpine. » Le projet précédent avait déjà retardé de plusieurs années la rédaction du protocole Transports. La Convention alpine est un traité de droit international signé par tous les États alpins pour la protection et le développement durable des Alpes.

À quelques kilomètres au nord, une autre voie de liaison inter-autoroutes est prévue entre la Suisse et l’Autriche : la voie rapide du lac de Constance (S18). Plus au sud des Alpes, les travaux ont déjà commencé : un deuxième tube va être construit au tunnel autoroutier des Karawanken, qui relie l’Autriche et la Slovénie. Un projet de contournement nord de l'agglomération grenobloise/F, prévoyant 6 kilomètres de nouvelles voies dont une partie en tunnel a quant à lui été abandonné en 2010, suite à un avis défavorable de la commission d'enquête publique et à une forte mobilisation des associations locales et des riverains.

 

Sources et informations complémentaires :

www.derstandard.de/story/2000110598439/stadttunnel-feldkirch-darf-gebaut-werden (de), www.feldkirch.at/leben/news/detail/detail/stadttunnel-feldkirch/ (de), https://vorarlberg.orf.at/stories/3019777/ (de), www.vaterland.li/liechtenstein/vermischtes/stadttunnel-laesst-gegner-nicht-los;art171,400954 (de), www.statttunnel.at/ (de) www.debatpublic.fr/projet-rocade-nord-grenoble