Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Ski de randonnée : un engouement contagieux

Randonnées à ski au lieu du ski de piste : une tendance en plein essor qui ne va pas toujours sans problème. (c) Martin Quirchmair

À vos peaux de phoque, prêts, partez ! Le ski de randonnée connaît depuis quelques années un succès croissant. Cette tendance est aujourd’hui renforcée par la pandémie du coronavirus. Clubs alpins et organisations environnementales prodiguent des conseils pour une pratique de la randonnée respectueuse de l’environnement.

Les Alpes vivent cette année une saison d’hiver pas comme les autres : domaines skiables, hôtels et restaurants sont fermés en Allemagne, en Italie et en France. En Autriche, les pistes sont ouvertes, mais avec obligation de porter un masque FFP2. Il n’y a qu’en Suisse que les hôtels sont restés ouverts parallèlement aux remontées mécaniques. De nombreuses personnes se sont donc tournées vers le ski de randonnée : en Suisse, les magasins de sport ont vendu début janvier 2021 dix fois plus de skis de randonnée que de skis de piste. En Allemagne, le nombre de skieurs de randonnée a triplé en 15 ans. Et en Autriche, on estime que 800 000 personnes pratiquent activement le ski de randonnée. Partout, la tendance est en hausse.

Randonner en toute sécurité dans le respect de l’environnement

La tendance du ski de randonnée est positive pour la santé, mais engendre aussi des problèmes, par exemple lorsque des villages de montagne sont envahis de voitures garées un peu partout, ou que la faune sauvage est dérangée pendant sa période de repos. « Les personnes qui pratiquent des sports de neige ne sont souvent pas conscientes que leur sortie hivernale laisse des traces avant même qu’elles n’arrivent en montagne », souligne Tim Marklowski, chargé de mission Sports de montagne de Mountain Wilderness Suisse. « L’achat de l’équipement et le mode de transport choisi pour se rendre en montagne ont un impact tout aussi important que notre comportement sur le terrain. » Dans sa série de vidéos « How to #keepwild », l’organisation donne des conseils pour profiter de la montagne sans laisser de traces. Autre problème : les personnes qui débutent dans le ski de randonnée ne disposent souvent pas de connaissances suffisantes sur les avalanches. Les formations en sécurité avalanche sont souvent annulées pour cause de pandémie. Pour y remédier, les clubs alpins proposent des cours virtuels et des informations en ligne. Dans sa campagne actuelle #NatürlichWinter (l’hiver naturellement), le Club Alpin allemand rappelle par exemple que les pistes de ski fermées ne sont pas sécurisées, et qu’il s’agit de terrains alpins qui doivent être considérés comme tels.

Un projet pour maîtriser les flux touristiques

Engouement croissant pour les expériences en pleine nature, hausse du nombre de touristes nationaux, utilisation accrue de la voiture particulière : « Tout cela contribue à augmenter encore plus la pression qui s’exerce sur la nature alpine, l’environnement et les infrastructures touristiques, y compris du fait d’activités de loisirs en soi durables telles que le ski de randonnée », déclare Magdalena Holzer de CIPRA International, coordinatrice de « speciAlps2 ». Ce projet qui vient de démarrer s’attache à recenser les bonnes pratiques en matière de maîtrise des flux touristiques dans les Alpes, et met en place des équipes locales chargées de développer dans quatre territoires pilotes des mesures répondant à des enjeux concrets. La CIPRA réalise « speciAlps2 » en coopération avec le Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » et quatre territoires pilotes encore à identifier. Le projet est financé par le ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire.

 

Sources et informations complémentaires :

Boom di scialpinismo, si sale con ciaspole e pelli di foca (ansa.it, it)  Skitouren-Boom: Warnung vor Chaos auf Tirols Bergen (Tiroler Tageszeitung, de), Sicherheitsbedenken wegen Skitourenbooms (orf.at, de), Corona macht Skitouren populärer (Schweizer Alpenclub, de), Bergsport: Ohne Auto denkbar? (Alpenverein Österreich, de), Corona-Winter: DAV richtet Appell an alle Bergsportler (alpin.de, de), Wie Skitouren zum Breitensport geworden sind (standard.at, de) Covid: Valle d’Aosta valuta apertura piste per scialpinismo (ansa.it, it), Isère : dans les stations de ski de Belledonne, un bilan mitigé autour de la vague du ski de randonnée (franceinfo), How to #keepwild in winter (Mountain Wilderness Suisse), Skitouren-Gehen wird immer beliebter: Sieben Tipps für Anfänger und Profis (augsburger-allgemeine.de, de), Ansturm auf die Pisten (süddeutsche.de, de)

Ecoutez l'interview avec Tim Marklowski dans le podcast de la CIPRA (de):