Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Routes de montagne : priorité aux voitures

Cyclistes qui encombrent les routes de montagne : de tristes images qui vont disparaître à partir de l’été prochain. (c) Francesco Pastorelli

Dans le Pièmont/I, désormais, seules les autos et les motos pourront encore utiliser les routes et les chemins de montagne le week-end. L’objectif de ces mesures est de protéger les cyclistes et les randonneur·euse·s. En contrepartie, ces dernier·ère·s pourront utiliser l’autoroute.

Des centaines de kilomètres de routes de montagne non asphaltées sillonnent le Piémont/I. La plupart du temps, il s’agit d’anciennes pistes militaires qui relient les vallées par des cols situés à plus de 2000 m d’altitude, traversent des hauts plateaux d’une rare beauté et conduisent à des sites panoramiques. Aujourd’hui, ces routes sont empruntées en été essentiellement par les cyclistes et les randonneur·euse·s, mais aussi par les motard·e·s et les propriétaires de 4x4. Pour protéger les cyclistes et les randonneur·euse·s, la région Piémont vient de promulguer une nouvelle loi régionale. Désormais, tous les week-ends entre le 1er avril et le 31 octobre, les routes de montagne seront réservées aux véhicules motorisés. Tout·e cycliste ou randonneur·euse qui s’aventurera sur ces routes sera passible d’une forte amende. Le président de l’association « Les ami·e·s du vélo », Ernesto Pedalotti, est enthousiaste : « Nous ne serons plus obligé·e·s d’avaler la poussière des Jeeps et des enduros. » Le représentant des motocyclistes, Gino Marmitton, est perplexe : « La loi régionale ne nous permet pas de quitter les routes pour rouler entre les vaches qui paissent sur les alpages et les marmottes. Cela limite de manière intolérable nos libertés. » En contrepartie, les autoroutes du Piémont seront réservées exclusivement aux cyclistes et aux piéton·ne·s le 1er avril. D’autres régions alpines se préparent à imiter ces mesures.