Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Rat des villes et rat des champs : ensemble, nous sommes forts

La revitalisation des villes et villages et le développement des processus participatifs offrent de nouvelles opportunités pour lutter contre le dépeuplement. © Robert Zabukovec

Au cours des dernières décennies, l’influence des villes sur les Alpes a grandi. La recherche d’idées nouvelles et d’alternatives est devenue aujourd’hui une nécessité pour assurer la cohabitation sociale.

Les villes grandissent et leur influence sur les territoires environnants augmente. Les Alpes sont une région de contrastes : des espaces naturels et des villages dépeuplés font face à des territoires fortement urbanisés qui consomment une énergie trop souvent produite au détriment des paysages de montagne. Les besoins des habitants ne sont pas les mêmes : la population urbaine est à la recherche de nature et d’air pur, les montagnards aimeraient pouvoir profiter des offres des centres urbains.

Comment concilier les différents besoins ? Entre autres par la voie de processus participatifs, d’un tourisme durable et de la production d’énergie propre. « Un peu partout, des opérations de revitalisation des centres urbains sont en cours. Par ailleurs, ces villes combattent le dépeuplement en laçant des processus de consultation participatifs », déclare Silvia Jost, coordinatrice des Affaires internationales à l’Office fédéral suisse du développement territorial.

Un exemple concret est celui de Tolmezzo/I, Ville des Alpes de l’Année 2017, qui s’est engagée dans une politique du « bon voisinage ». Des jeunes des vallées alentours ont été invités à participer à un dialogue, et des « Chaires universitaires ambulantes », série de rencontres thématiques destinées à diffuser les connaissances scientifiques sur la montagne, ont été organisées en coopération avec l’université d’Udine.

L’association « Ville des Alpes de l’Année » distingue chaque année une Ville des Alpes pour son engagement particulier dans la mise en œuvre de l’objectif central de la Convention alpine. Ces « Villes des Alpes » sont conscientes de l’importance des territoires avoisinants. Elles construisent des ponts et explorent les possibilités concrètes pour un « nouveau lien » entre le monde urbain et rural.

Les villes intéressées par le titre de Ville des Alpes 2019 peuvent se porter candidates ici jusqu’au 30 septembre 2017.

 

www.alpenstaedte.org

Mots-clés associés : ,