Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Quels enseignements tirer de la crise du coronavirus ?

La CIPRA examine en détail les opportunités et les défis de la crise du coronavirus pour la région alpine.

La question de la gestion de l’après-crise du coronavirus se pose aussi dans les Alpes. Dans le cadre de l’élaboration de nouveaux projets, la CIPRA a réalisé une enquête pour se faire une impression de l’état d’esprit actuel.

Les trois quarts des personnes qui ont répondu à l’enquête estiment que la crise du coronavirus a eu un impact sur leur vie. 68 % d’entre elles se sont senties limitées, et pointent avant tout le manque de contacts personnels. Pendant le confinement, la plupart ont pratiqué des activités créatives telles que la cuisine ou le bricolage, profité du temps passé à la maison ou passé plus de temps à lire ou à se promener dans la nature.

En réponse à la question des effets à maintenir après la fin du confinement, 94 % ont évoqué la baisse du trafic routier, suivi de près par le trafic aérien. Trois quarts des personnes pensent qu’il faudra maintenir les réseaux de solidarité qui se sont créés. Viennent ensuite les moyens techniques nécessaires au télétravail & Co et la gestion flexible du temps de travail.

Selon les résultats de l’enquête, les mesures les plus susceptibles d’être mises en œuvre à l’avenir sont la valorisation des circuits locaux (68 %), l’organisation plus fréquente des réunions en ligne et le recul des voyages (59 %), ainsi que la consommation de produits locaux et saisonniers (42 %). Les participant·es à l’enquête estiment que les domaines qui ont le plus grand potentiel de développement dans la région alpine sont la nature, le tourisme et l’agriculture. Pour 70 % d’entre eux·elles, c’est également dans le domaine du tourisme que les défis sont les plus importants, suivi par la mobilité et le secteur commercial et industriel.

Les 180 personnes qui ont participé à l’enquête sont issues de tous les pays alpins. Plus de la moitié d’entre elles estiment vivre de manière durable. La plupart achètent des produits locaux et saisonniers, évitent les emballages et se déplacent régulièrement à vélo.

Parallèlement à l’enquête qualitative, la CIPRA a mené des entretiens avec différents acteurs·trices dans tout l’Arc alpin. L’évaluation des résultats servira de base au développement de nouveaux projets ou modules consacrés aux opportunités et aux défis de l’après-crise dans les Alpes.

 

Activités de la CIPRA : www.cipra.org/fr/actuel/projets

Mots-clés associés : , ,