Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Oh...

... « Hiver adieu, qu’il est triste de te quitter », disent les paroles d’une chanson traditionnelle allemande. Une fatalité naturelle à laquelle le petit village autrichien de Ramsau refuse de se plier.

... « Hiver adieu, qu’il est triste de te quitter », disent les paroles d’une chanson traditionnelle allemande. Une fatalité naturelle à laquelle le petit village autrichien de Ramsau refuse de se plier. Le village au pied du massif du Dachstein compte 2 800 habitants, 6 500 lits et une piste de ski de fond. Pour pouvoir remettre cette dernière en service dès le début de l’automne alors que le paysage environnant est encore vert, la neige résiduelle est stockée tout l’été sous un film plastique et une couverture en non-tissé. La neige artificielle a été produite au cours des derniers mois avec l’utilisation massive d’eau et d’électricité. Actuellement, on s’occupe à racler ce qui reste du manteau de neige. Ce recyclage est bien sûr avant tout une affaire d’argent, comme le montrent les chiffres : grâce à cette « gestion de l’enneigement », le chiffre d’affaires de la piste de fond de Ramsau a augmenté de 400 000 euros cette année.

Source et informations complémentaires : http://fm4.orf.at/stories/1735556/ (de), http://www.youtube.com/watch?v=1g5tR-DuYms (de), http://www.ramsau.com/fileadmin/pdf/Presse/2014/Winterstatistik_Aussendung2014.pdf (de), http://www.youtube.com/watch?v=V1BDI8l4RB4 (de)

Mots-clés associés :