Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les fleuves relient les gens

Un centre de recherche, une administration, un bureau régional, une association de protection de l’environnement : les partenaires du projet Spare sont variés et ancrés dans différents pays alpins. Ils démontrent ensemble comment améliorer la gestion des cours d’eau, en dépassant les frontières administratives et les approches sectorielles.

Les cours d’eau fournissent de l’eau potable aux habitants des Alpes et de l’Europe, irriguent les surfaces agricoles et abritent un grand nombre d’animaux et de plantes. La population s’en sert pour les loisirs et la production d’électricité. Le système de gestion intégrée des cours d’eau développé dans le cadre de Spare doit permettre de mieux concilier ces nombreuses fonctions. La variété des partenaires du projet permet d’atteindre une large palette d’acteurs. Cinq régions pilotes testent l’intégration de méthodes participatives dans l’aménagement des cours d’eau et la possibilité de développer des solutions partagées.

Prenons par exemple le cas de Dora Baltea, une des régions pilotes de Spare : ce lit fluvial glaciaire, dans le Nord-Ouest des Alpes italiennes, a été fortement aménagé au cours du siècle dernier, pour favoriser le développement urbain et économique. La ripisylve, les zones inondables et les écoulements naturels ont ainsi disparu. Grâce au projet Spare, la population locale, les administrations, les agriculteurs, les producteurs d’électricité et de nombreux autres acteurs sont impliqués dans l’aménagement du cours d’eau. Dans les enquêtes en cours, les données d’écoulement du lit du fleuve sont surveillées et de nouvelles procédures de délivrance des concessions d’eau sont élaborées conjointement.

www.cipra.org/biodiversite

« Les régions de montagnes sont souvent isolées, du fait de leurs configurations géographique et culturelle. La coopération, telle que dans le projet Spare, est d’une grande valeur, puisqu’elle permet d’établir des contacts personnels et de renforcer l’échange de savoirs et de compétences. Cela contribue à une meilleure gestion de l’environnement et de la ressource foncière. »

Andrea Mammoliti Mochet, Partenaire du projet Spare, Regional Agency for Environment Protection of the Aosta Valley/I

Mots-clés associés : , ,