Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La montagne n’est pas que le tourisme

CIPRA France et d’autres associations actrices de la montagne plaident pour un programme d’appui plus axé sur le développement durable. (c) kygp, flickr.com

Les territoires de montagne sont confrontés au changement climatique. Pour répondre à ces enjeux, l’État français met en place un programme d’appui visant à l’élaboration d’une nouvelle stratégie touristique. CIPRA France et d’autres associations demandent que des secteurs tels que l’artisanat, l’agriculture ou la culture soient également pris en compte.

Le Premier ministre français a annoncé en octobre 2020 le lancement d’un programme national pour la montagne piloté par l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires (ANCT). Ce programme d’appui spécifique vise à « accompagner les territoires de montagne dans la mise en œuvre d’une stratégie de développement touristique adaptée aux enjeux du changement climatique ». L’ANCT a également lancé dans ce cadre une consultation auprès des acteur·trice·s de la montagne.

CIPRA France et d’autres associations qui agissent dans le domaine social, économique ou environnemental (ANCEF, ADRETS, FNE, MW France, LPO) ont souhaité apporter leur contribution à cette consultation à travers une introduction commune. Elles invitent à repenser le modèle touristique, rappelant notamment que le tourisme en montagne n’est pas limité à quelques grandes stations, et que le changement climatique fragilise le modèle économique actuel. Pour Marc-Jérôme Hassid, directeur de CIPRA France, « il ne faut pas réduire la montagne à la seule question touristique ». « Le programme Montagne doit également soutenir des projets de territoires de montagne à vivre et à habiter, en intégrant d’autres secteurs tels que l’artisanat, l’agriculture ou la culture ». Cela aurait aussi des retombées positives en matière de tourisme. Selon les signataires du texte, une ingénierie publique doit être mise à disposition des territoires faiblement dotés, dans une logique d’égalité et de développement soutenable des territoires. Leur contribution commune a été remise au cours du mois de janvier à l’ANCT. « Nos associations poursuivront un travail de sensibilisation et de plaidoyer auprès des députés et sénateurs pour une prise en compte de nos demandes », ajoute Marc-Jérôme Hassid.

Informations complémentaires:

www.cipra.org/fr/cipra/france (fr), www.cipra.org/fr/cipra/france/Contribution inter-associative a la consultation Plan Montagne.pdf (fr), www.cipra.org/fr/cipra/france/Reponse_CipraFrance_consultation_PlanMontagne.pdf (fr)