Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

La Convention alpine se prononce contre l’autoroute Alemagna

La résolution contre la construction de nouvelles autoroutes alpines a été adoptée à l’unanimité. © Jean-Loup Bertez

On assiste ces derniers temps à des tentatives répétées pour remettre à l’ordre du jour l’autoroute Alemagna entre Venise/I et Munich/D. Le Comité permanent de la Convention alpine vient de se prononcer à l’unanimité contre cette nouvelle autoroute alpine.

Le protocole Transports de la Convention alpine est très clair : l’article 11 stipule que « les Parties contractantes s’abstiennent de construire de nouvelles routes à grand débit pour le trafic transalpin ». Or, des voix se sont élevées à plusieurs reprises dans la Région de la Vénétie en faveur de la construction d’une nouvelle liaison rapide entre Munich et Venise, alors que tous les pays concernés (l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie) et l’Union européenne ont ratifié le protocole Transports de la Convention alpine.

A l’initiative de la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA), le Comité permanent de la Convention alpine a décidé à l’unanimité lors de sa réunion des 13 et 14 juin 2018 de prendre clairement position contre cette nouvelle autoroute alpine. Katharina Conradin, présidente de CIPRA International, se félicite de cet engagement ferme : « Les Alpes souffrent déjà suffisamment du trafic transalpin, du bruit, de la pollution atmosphérique et du changement climatique. Dans ce contexte, l’engagement ferme des parties contractantes contre l’extension du réseau routier transalpin est un signal particulièrement positif. »

 

Sources et informations complémentaires :

www.cipra.org/de/medienmitteilungen/alpenkonvention-bekraeftigt-widerstand-gegen-neue-alpen-autobahnen (de, en, it)

Mots-clés associés : , ,