Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L’UE protège-t-elle efficacement la nature ?

« Fitness-check » des directives Oiseaux et Habitats : les sites protégés Natura 2000 vont-ils être remis en question ? © Markus Burtscher

« Fitness-check » des directives Oiseaux et Habitats : les sites protégés Natura 2000 vont-ils être remis en question ? © Markus Burtscher

L’UE réexamine actuellement ses directives sur la protection de la nature. Les associations environnementales craignent que cette législation de protection ne soit atténuée, ce qui aurait aussi des conséquences pour les Alpes.

Le « fitness-check » des directives Oiseaux et Faune-Flore-Habitat de l’Union européenne a été annoncé comme un simple contrôle de routine. Selon Karmenu Vella, Commissaire européen à l’Environnement, cette évaluation « examinera les opportunités qui s’offrent pour améliorer la mise en œuvre et alléger la charge administrative sans pour autant réduire les normes de protection prévues dans la législation. »

Les associations environnementales craignent que cet examen ne soit pris comme prétexte pour édulcorer les lois de protection existantes. La mise en œuvre de ces directives promulguées en 1979 et en 1982 est du ressort des États européens, et constitue la base du réseau européen de sites protégés « Natura 2000 ». Or, la mise en œuvre ne progresse que lentement, souligne Aurelia Ullrich-Schneider, chargée de mission biodiversité et Paysage de CIPRA International.

Un fait est certain : la nature ne va pas bien en Europe ni dans les Alpes. C’est ce qui ressort entre autres du nouveau rapport européen sur l’état de conservation de la nature, état jugé « défavorable » pour 60 % des espèces et pour la majorité des habitats. Selon ce rapport, les principales menaces pour les habitats sont liées aux modifications d’origine anthropique des conditions naturelles. La Suisse parle, elle aussi, dans son nouveau « Rapport d’état biodiversité » d’un « état préoccupant de la biodiversité des espèces ».

Dans le cadre de ce « fitness-check », une consultation publique en ligne de l’UE a été lancée jusqu’au 24 juillet 2015. Les associations environnementales appellent à y participer, sous la devise : « Touche pas à ma protection de la nature ! ».

 

Source et informations complémentaires: http://ec.europa.eu/environment/nature/legislation/fitness_check/index_en.htm (en) http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-4965_fr.htm, http://www.eu-koordination.de/umweltnews/news/naturschutz-biodiversitaet/3175-schutzmassnahmen-brauchen-bessere-umsetzung (de), https://www.naturealert.eu/fr