Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L’aéroport de Bolzano – une histoire sans fin

(c) Umweltdachverband Südtirol

Les discussions sur l’aéroport de Bolzano sont presqu’aussi vieilles que la Convention alpine.

Au milieu des années 1990, le gouvernement de la province du Haut-Adige promouvait cet aménagement, bien que l’Italie ait signé la convention cadre de la Convention alpine en 1991. Les protocoles d’application n’ont été ratifiés que plus tard. L’article 12, paragraphe 2 du protocole « Transports » n’était donc pas encore en vigueur. Selon celui-ci, les parties contractantes doivent limiter autant que faire se peut la construction de nouveaux aéroports ou l’extension substantielle d’installations existantes dans l’espace alpin.
En 1997, plus de 36 000 signatures avaient été collectées dans la ville et ses environs contre le projet. La construction a cependant démarré. Le principal argument avancé était la rentabilité. Au cours des années suivantes, l’aéroport a été un véritable fiasco, toujours dans le rouge. Les élus optèrent pour un agrandissement, en proposant une médiation. CIPRA Haut-Adige, en tant qu’association faîtière pour la protection de la nature et de l’environnement préférait un référendum, qui eut lieu en 2009. 82% votèrent contre la poursuite du financement public. Mais le refus n’était pas contraignant parce que le taux de participation était juste en dessous des 40% prescrits.
Après le flop d’un autre schéma directeur, et 120 millions de subvention plus loin, les pouvoirs publics font un nouvel essai avec un « nouveau » concept prévoyant dix fois plus de passagers. Plus personne ne parle de rentabilité. Il faut encore faire appel aux deniers publics. En juin 2016, un plébiscite doit avoir lieu sur le sujet. Les milieux politiques et économiques ont déjà mobilisé leur machine de propagande – protocole « Transports » ou pas.   

www.cipra.org/de/cipra/suedtirol

Source: Rapport annuel 2015, CIPRA International, http://www.cipra.org/rapport-annuels