Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Aménagement du territoire : « less is more »

Le projet « WorthWild » se penche sur la gestion des espaces peu aménagés. © Matthias Fleisch

La CIPRA se penche sur la question de la gestion des espaces peu aménagés. Dans le cadre d’une rencontre du projet « WorthWild », des scientifiques, des responsables du développement territorial et des ONG de tous les pays alpins ont discuté différentes approches d’aménagement du territoire.

L’étude de faisabilité « WorthWild » vise à recenser les espaces peu aménagés et à leur donner une plus grande visibilité pour mieux les protéger. Cette étude qui sera conduite pendant un an se base notamment sur les expériences déjà réunies dans les différents pays alpins. L’objectif de l’étude est de faire un état des lieux des démarches existantes et de les comparer pour dégager des recommandations d’action. La première rencontre a eu lieu en février 2017 et a été consacrée à l’identification des approches et des méthodes appliquées. Des experts et des responsables du développement territorial ont présenté quelques-unes de ces approches et échangé leurs expériences avec la CIPRA et d’autres ONG. Cet état des lieux a permis également de pointer la répartition très différente des compétences d’aménagement du territoire en fonction des pays. Il a aussi montré que cette thématique se heurtait à des sensibilités différentes selon les régions.

Les territoires peu anthropisés des Alpes constituent des réservoirs de biodiversité. Or, ces paysages proches de l’état naturel subissent, dans certaines régions des Alpes, une pression croissante, liée en particulier aux aménagements touristiques et à la production d’énergie. Dans certains territoires, la pression diminue au contraire en raison de l’exode massif des populations vers les centres urbains. Dans son volet communication, le projet « WorthWild » vise également à améliorer l’acceptation de la gestion raisonnée de ces espaces. La CIPRA se réfère dans ses travaux au protocole « Aménagement du territoire et développement durable » de la Convention alpine, qui a pour objectif la protection et le développement durable et prévoyant des territoires de l’Arc alpin.

 

Sources et informations: www.cipra.org/fr/matieres/nature-et-etre-humain