Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Malgré la canicule, débats sur le tourisme d'hiver dans les Alpes

Si elles veulent survivre dans le contexte du changement climatique, les stations bavaroises de sports d'hiver situées à basse altitude doivent développer d'autres offres que le ski. C'est le conseil que leur a adressé le climatologue Wolfgang Seiler lors d'une conférence organisée par les Verts bavarois sur le thème du changement climatique et du tourisme, le 21 juillet à Garmisch-Partenkirchen/D. Cette opinion est loin d'être unanimement partagée : tant en Allemagne que dans les autres régions des Alpes, la tendance est plutôt au développement de l'enneigement artificiel et à l'extension des domaines skiables.
Le spécialiste du tourisme Christian Baumgartner a fait observer lors de ce congrès qu'en Autriche, on recherche déjà des alternatives à l'enneigement artificiel, car sur le long terme cette solution n'est financièrement plus tenable. Des offres de randonnées accompagnées font notamment leur apparition. Cependant, il reste important, selon Seiler, de concentrer les sports d'hiver, y compris les offres de tourisme doux, sur certaines régions.
Par contre, la Commission Environnement du Landtag bavarois a demandé un assouplissement des directives sur les installations d'enneigement. Il s'agirait de prolonger les autorisations limitées dans le temps et d'autoriser les additifs chimiques ne présentant aucun danger. Pour l'Oberammergau, la direction administrative du Kreis de Garmisch-Partenkirchen a déjà autorisé l'enneigement artificiel du domaine skiable "Am Kolben", situé à 1200 m d'altitude. Dans la région située à la frontière franco-italienne, entre le département des Hautes-Alpes et la province de Turin, il est question de créer le plus grand domaine skiable d'Europe, par la fusion de stations de ski. Les responsables touristiques ont conclu un accord dans ce sens le 17 juillet à Turin/I. Cet accord met l'accent sur un marketing commun et sur l'échange d'informations et de personnel.
Sources : Süddeutsche Zeitung 22.07.2003, 24.07.2003, Provincia di Torino 17.07.2003