Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le Rhin abritera bientôt des saumons

Plusieurs centrales implantées sur le Rhin empêchent les saumons de remonter et de redescendre le fleuve. © Roland Zumbuehl / wikimediacommons

De l'Atlantique aux Alpes : d'ici à 2020, le Rhin abritera de nouveau des populations de saumons. Le poisson migrateur devra pouvoir remonter le Rhin sans obstacles jusqu'à Bâle, parfois au moyen de mesures inédites.
Jusqu'à il y a encore 100 ans, le Rhin abritait un million de saumons, la plus grande population de salmonidés dans un fleuve. Le poisson frayait aussi dans des affluents du Rhin comme la Thur, la Kander, la Lütschine ou la Reuss. Depuis, la migration du saumon a été entravée essentiellement par la construction de centrales hydroélectriques. Le saumon a disparu en Suisse dans les années 1950. Cette situation doit changer.
L'Allemagne, la France, le Liechtenstein, l'Autriche, la Suisse et l'Union européenne ont confirmé en octobre 2013 à la conférence des ministres de l'environnement des États riverains du Rhin leur volonté de permettre au saumon de remonter d'ici à 2020 le Rhin des Pays-Bas jusqu'à Bâle. Les obstacles majeurs sont huit centrales hydroélectriques implantées entre Strasbourg/F et Bâle/CH. Le saumon devra désormais en franchir deux à l'aide d'un " taxi à poissons ". Les ministres ont aussi souhaité que l'on ne construise pas de nouveaux obstacles dans les cours d'eau où le saumon sera réintroduit dans le cadre du programme " Rhin 2020 ". Ils estiment également qu'il y a un retard à combler au niveau de la descente du fleuve : de nombreux animaux risquent en effet de périr broyés dans les turbines des centrales lors de leur retour à la mer.
Source et informations complémentaires : www.news.admin.ch/message/index , http://bazonline.ch/basel/region (de), www.iksr.org/index , www.wwf.ch/fr/actualites/medias/?1747
www.cipra.org/de/presse/medienmitteilungen