Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le Liechtenstein, pays des castors

Grâce à la renaturation des cours d'eau, le castor est revenu au Liechtenstein et laisse des traces sur les arbres, comme ici à Schaan. © Markus Fasel / econat

200 ans après sa disparition, le grand rongeur est revenu au Liechtenstein - et a laissé ses traces dans le pays entier. Le retour du castor.
Un castor adulte mesure un mètre et pèse aussi lourd qu'un chevreuil. Le grand rongeur a fait sa réapparition en 2006 dans la Vallée du Rhin alpin après 200 ans d'absence. Aujourd'hui, 80 animaux vivent entre le lac de Constance et Coire. Le biologiste Michael Fasel a dénombré 20 individus dans le seul Liechtenstein : les animaux ont fondé au moins trois familles à Ruggell, dans le nord du pays, ainsi que le long de cours d'eau renaturés à Schaan. Les premières traces de la présence du castor ont également été relevées à Balzers, la commune la plus méridionale du Liechtenstein.
Le castor est accueilli avec sympathie. C'est ce qu'a montré une enquête réalisée récemment en Suisse voisine. 92 % des personnes interrogées ont qualifié de positif, voire très positif le retour du rongeur protégé dans les cours d'eau de Suisse. Sur la question du tir des animaux, deux tiers des personnes interrogées sont en revanche sceptiques ou le rejettent. Michael Fasel sait que le retour du rongeur peut aussi être source de conflits. " Le paysage est la plupart du temps utilisé jusqu'au bord des cours d'eau. Le castor n'a pas assez de place ". Partout où les animaux apparaissent, ils modifient le paysage, et créent par le biais des barrages de nouveaux habitats pour d'autres espèces animales et végétales. La mesure la plus efficace pour éviter les conflits avec les castors à long terme est de laisser plus d'espace libre près des cours d'eau et d'encourager le reboisement des rives avec des saules et des peupliers.
Dans les cinq à six prochaines années, la population de castors devrait continuer de croître, estime Michael Fasel. Le Liechtenstein pourrait alors abriter entre 30 et 40 rongeurs. Un succès pour la protection de la nature et pour la revitalisation des cours d'eau lancée il y a 20 ans.
Source et informations complémentaires : www.pronatura.ch/news-reader-mc-vollstaendig (de), www.volksblatt.li/nachricht (de), www.cscf.ch/cscf/page-20337_de_CH.html (de)