Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

« Je me considère comme un simple rouage »

© Urs Fitze

L’idée d’aménager un étang pour la baignade était dans l’air à Krumbach. Cela a finalement abouti à la mise en valeur des tourbières de la commune. Pour Arnold Hirschbühl, maire de cette commune vorarlbergeoise, la participation citoyenne est au programme lors de décisions importantes.
A Krumbach, on se connaît, on cherche des solutions ensemble. « Quand nous parvenons à tirer tous dans le même sens, je suis satisfait » dit Arnold Hirschbühl, qui se décrit comme un simple rouage du moteur. Maire depuis 17 ans, il est à la tête des 1000 âmes de cette commune située dans le Vorarlberg.
Cet homme de 56 ans est assis sur un banc de bois dans ce qu’on appelle la cabane des tourbières, un simple cube de bois dessiné par une équipe d’architectes locale. Une baie sans vitre dégage entièrement la vue sur la tourbière « Salgenreute ». Qui sait, ailleurs on aurait déjà aménagé ici un étang pour la baignade. C’était l’idée initiale proposée par les restaurateurs de la commune, désireux d’offrir une attraction aux nombreux excursionnistes.

Les tourbières sont notre capital
Est-ce qu’un élément aussi artificiel aurait pu s’intégrer au village ? Arnold Hirschbühl ne s’est pas arrogé le droit d’en décider. On chercha conseil à l’extérieur et la discussion fut lancée. Un diagnostic de territoire fit apparaître que le capital de la commune résidait dans la nature et les paysages ruraux traditionnels qui sont présents jusqu’au centre du village. Il fallait mettre en valeur le plus beau trésor naturel de Krumbach : les tourbières.
Une infrastructure simple a été aménagée dans et autour des tourbières avec 14 étapes équipées de bancs et de panneaux d’information, et la cabane des tourbières. Un programme de manifestations différent chaque année et un petit guide sur les tourbières de Krumbach incitent davantage encore les visiteurs à s’y rendre. Depuis l’ouverture il y a quatre ans le nombre de visiteurs augmente tous les ans.
Dans le paysage communal autrichien, le recours à un processus participatif dans l’élaboration des solutions ne va pas de soi. La loi ne prévoit pas le concours direct de la population hormis pour l’élection des représentants communaux. Sa participation à la prise de décisions importantes a été initiée par Arnold Hirschbühl après son entrée en fonction. Aujourd’hui, les réunions publiques consultatives annuelles paraissent évidentes. Les expériences sont tout-à-fait positives, conclut M. Hirschbühl. Les habitants se déclarent prêts à concourir activement au bien-être de la commune. Mais c’est une démarche qu’il a fallu apprendre. « Les gens ne veulent plus s’engager durablement. Ils se laissent gagner pour un projet à durée déterminée, participent alors avec enthousiasme et se retirent ensuite. »
Le conseil citoyen convoqué l’an dernier pour la première fois tient compte de ce changement de paradigme. Des habitants sont désignés par le hasard et invités à participer à un nouveau projet. Actuellement, il s’agit de la construction d’une résidence intergénérationnelle qui réponde à l’évolution des besoins des seniors en matière de logement. Arnold Hirschbühl : « le ­groupe nous a poussés à mettre l’accent sur les aspects ­sociaux de la vie en commun, et à traduire cette optique dans la réalisation architecturale, y compris pour la salle commune. 

*********************************************

Engagement à long terme
Depuis qu’Arnold Hirschbühl a pris ses fonctions de maire de la commune de Krumbach/A en 1995, il s’efforce, avec les représentants de la commune, d’associer davantage les citoyens à la prise de décisions politiques. Cet homme de 56 ans est agriculteur de profession.
Krumbach est membre de l’association « Alliance dans les Alpes» depuis 2003. Pour la mise en valeur des tourbières, cette commune d’environ 1000 habitants a reçu de l’association une aide qui s’élevait à 10 000 euros. Le paysage des tourbières fait partie du parc naturel de Nagelfluhkette qui s’étend à l’Allgäu, à cheval sur la frontière austro-allemande.
www.krumbach.at (de) - www.naturpark-nagelfluhkette.info (de)

Source : Alpenscène n° 96 (www.cipra.org/fr/alpmedia/publications/4960)