Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Vers des Alpes neutres en carbone

ALPSTAR
Vivre dans un environnement climatiquement neutre ne signifie pas s'engager dans une logique de renoncement, mais profiter d'une meilleure qualité de vie. Les Alpes peuvent se donner les moyens de maîtriser les défis énergétiques de demain, et l'économie locale profitera des investissements réalisés dans des projets soutenables. Aucune raison donc d'avoir peur de la lutte contre les changements climatiques : telle est la conclusion de la conférence d'ouverture du projet international ALPSTAR à Chambéry.
160 personnes intéressées sont venues assister le dernier week-end d'octobre à la conférence d'ouverture du projet " ALPSTAR. Vers des Alpes neutres en carbone - Faire des bonnes pratiques une norme ", organisée à Chambéry, " Ville des Alpes de l'année 2006 ". La question des politiques nécessaires dans les secteurs de l'énergie, des transports et de l'économie, pour que les Alpes deviennent climatiquement neutres a été posée à Chambéry. La recherche de concepts pour une bonne gouvernance en matière de climat et pour une communication efficaces a mobilisé les participants provenant de tous les pays alpins lors de ces deux jours.

Protéger le climat pour améliorer la qualité de vie et stimuler l'économie
Adolf Gross, responsable du département Climat et Énergie du gouvernement régional du Vorarlberg, a dépeint dans son intervention la vie dans un environnement neutre en carbone. Pour lui, la protection du climat est avant tout une question de culture : le fait de voyager en avion nous rend-il vraiment plus heureux ? Protéger le climat signifie vivre bien : en faisant à vélo les courts trajets de la vie quotidienne, nous entretenons notre santé. Et les maisons qui produisent de l'énergie silencieuse et propre rendent notre cadre de vie plus agréable.
L'entrepreneur suisse Josias Gasser a montré qu'il était possible de réussir en affaires en s'engageant avec passion pour l'environnement. Entre 2006 et 2010, son entreprise a quadruplé son chiffre d'affaires dans le domaine des techniques pour maisons passives. L'efficacité énergétique renforce aussi l'économie locale : elle incite à utiliser les ressources disponibles sur place telles que le bois, crée des emplois et donne une image positive aux communes touristiques engagées dans une démarche respectueuse de la nature.

Idrija et Bolzano : La lutte pour le climat, aucune ville n'y échappe
L'objectif du projet ALPSTAR est de collecter, évaluer et diffuser les bonnes pratiques en matière de protection du climat dans les Alpes. Bolzano en Italie et Idrija en Slovénie sont deux villes exemplaires en la matière. Les deux communes se sont déjà vues décerner le titre de " Ville des Alpes de l'Année " pour leur politique soutenable. A Idrija, une grande partie des énergies fossiles utilisées pour le chauffage va être remplacée par la biomasse des forêts environnantes. Bolzano a mis en place un projet ambitieux de lutte contre le changement climatique et vise une réduction de 80% de ses émissions de CO2 à l'horizon 2030. D'autres territoires-pilotes du projet ALPSTAR sont au Liechtenstein, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Parmi ces projets pilotes, quatre concernent des initiatives françaises en Isère, dans la Drôme et deux dans les Hautes-Alpes et les Alpes-de-Haute-Provence où des initiatives sont en cours dans des domaines aussi variés que l'énergie, l'habitat, les transports, l'agriculture et le tourisme.