Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L'Autriche partagée sur ses tunnels

Gotthard

Projets prestigieux autrichiens: des tunnels qui engloutissent des milliards. © Poltmann.Photos / flickr.com

Le financement du tunnel de base du Brenner (TBB) est de nouveau source de discorde: la compagnie nationale des chemins de fer, ÖBB, qui affiche plus de 20 milliards d'euros de déficit, refuse en effet d'entreprendre la construction du tunnel sans garantie financière de la part de l'Etat. Les cheminots sont particulièrement nerveux: il n'existe que des avant-projets pour les quelque 200 km de tronçons d'accès en Italie.
Une partie du tracé n'est pas encore définie et les garanties de financement sont totalement absentes. Côté allemand, la planification n'a même pas commencé. De plus, l'opposition tyrolienne met en garde: "aucune directive de transfert obligeant le trafic poids lourd à passer de la route au rail ne serait envisagée". Et une incertitude de taille: l'exploitation du tunnel de 10 milliards sera-t-elle rentable à elle seule ? En effet, avec le tunnel du Gothard qui sera achevé dès 2017 le trajet de Munich à Milan sera plus court qu'avec le TBB, qui lui ne sera ouvert qu'en 2025 au plus tôt.
La réalisation du deuxième gros projet de tunnel sur le Semmering se heurte elle aussi à des difficultés. Alliance for Nature a émis des doutes sur l'objectivité de certains experts lors de l'étude d'impact sur l'environnement. Il existerait des liens commerciaux entre l'ÖBB et ces experts. La décision d'approbation du projet et la date du début des travaux du TBB auraient dû tomber en avril. Ça ne sera pas le cas.
Sources: www.sueddeutsche.de/bayern (de), www.alliancefornature.at/pdf (de), www.wirtschaftsblatt.at/archiv (de), www.listefritz.at (de)