Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Jeux olympiques : aucun avantage pour l'économie nationale

A Turin/I, l'entretien des tremplins coûte chaque année 1,6 million d'euros.

A Turin/I, l'entretien des tremplins coûte chaque année 1,6 million d'euros. © Francesco Pastorelli / CIPRA Italie

En Suisse, l'éventualité d'une candidature pour les Jeux olympiques d'hiver 2022 est de nouveau débattue. Les associations écologistes mettent en garde contre les répercussions écologiques et économiques d'un tel projet. Selon une radio suisse, même Marco Blatter, pourtant ancien PDG de Swiss Olympic, se serait félicité que les jeux de 2006 n'aient pas eu lieu en Valais. A Turin/I, ils sont devenus le Moloch local.
" Si l'on inclut tous les investissements d'infrastructure, Turin a coûté environ 4,5 milliards de CHF, Vancouver quelque 6 milliards au total et le budget officiel des Jeux de Sotchi en 2014 s'élève à 13 milliards ", affirme l'hebdomadaire suisse " SonntagsZeitung ". Les installations sportives restent un gouffre financier y compris après les jeux, comme la CIPRA le décrit dans " Alpenscène ". En revanche, les formidables retombées économiques escomptées par Turin n'ont finalement pas eu lieu. Le ministre des sports suisse, Ueli Maurer, a déclaré qu'il ne fallait pas attendre des Jeux olympiques un avantage direct pour l'économie nationale, informait le SonntagsZeitung.
Sources et informations complémentaires :
www.umwelt-graubuenden.ch/olympiaden.html (de), www.drs1.ch/www/de/drs1/sendungen/top/de (de), www.cipra.org/fr/alpmedia/publications/4542, SonntagsZeitung du 21.11.2010, www.nolympia.de (de)
Mots-clés associés : , ,