Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Expansion de centrales sur le Lech : au détriment de la protection de la nature ?

Lech Bavière

Le dernier tronçon non bâti du Lech, en Bavière/D, menacé par la construction d'une centrale électrique. © Reinhold Behringer/flickr

Le Lech, en Bavière/D, est déjà massivement exploité pour la production électrique ; le seul tronçon non bâti restant est situé aux environs d'Augsbourg/D. C'est pourtant justement là qu'une nouvelle centrale hydraulique pourrait prochainement voir le jour. Le projet d'expansion, loin d'être un cas isolé, reflète davantage une évolution panalpine qui ne cesse de s'étendre.
Dans une brève intervention sur les ondes de la Bayerische Rundfunk (BR), Karsten Gees, collaborateur de CIPRA Allemagne, tire la sonnette d'alarme et présente des alternatives durables. S'appuyant sur les revendications de CIPRA International, il préconise ainsi la modernisation des centrales existantes et les économies d'énergie. En ce qui concerne la modernisation des centrales hydrauliques, il est avéré que les mesures entreprises peuvent conduire à une multiplication par trois de la production électrique et qu'en outre, une amélioration du bilan écologique est possible. La CIPRA exige par ailleurs que l'objectif de l'autarcie énergétique ne serve pas d'alibi au bétonnage des derniers cours d'eau naturels ou paysages vierges. Ces revendications et de plus amples détails sur une production et une utilisation durables de l'énergie figurent dans les compacts CIPRA " L'énergie face au changement climatique " et " Autarcie énergétique des régions ", sur www.cipra.org/fr/cc.alps/resultats/compacts/ (de/it/sl/fr).
L'intervention de la BR est disponible sur www.br-online.de/bayerisches-fernsehen.