Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Sang froid en pleine discussion : Pascale Poblet, chef de projet PDE " Le stress est abandonné quand on prend le bus et le vélo "

Pascale Poblet

Pascale Poblet, chef de projet PDE : " Quand le prix de cc.alps a été remporté, on a dit : voilà ! On a un prix : on va installer un système solaire pour alimenter nos véhicules électriques. " © Pascale Poblet

Le site de STMicroelectronics et ST-Ericsson à Grenoble/F s'engage en faveur d'une mobilité respectueuse de l'environnement et du climat avec son plan de déplacement encourageant l'utilisation des modes de transport alternatifs à la voiture. L'entreprise s'est vu attribuer pour cette initiative l'un des prix du concours cc.alps, d'un montant de 10 000 euros. Pascale Poblet, chef de projet PDE (Plan de Déplacement Entreprise), explique pourquoi les salariés de l'entreprise sont en forme et pourquoi le porte-monnaie de l'entreprise y gagne.
Vous aidez les collaborateurs et collaboratrices de votre entreprise à bouger davantage. Le faites-vous par pur altruisme ?
Au départ, nous aidons nos collaborateurs à bouger différemment pour des raisons économiques et environnementales : éviter de construire des parkings, et permettre à nos employés de ne pas utiliser leurs voitures. Finalement l'aspect sociétal est également couvert, puisque le stress est abandonné quand on prend le bus et le vélo. Les trois dimensions du développement durable sont donc en ligne de mire dans notre PDE.

A-t-il été difficile d'amener vos collaborateurs et collaboratrices à adopter le vélo et les transports publics ?
Nous sommes dans une région où il y a beaucoup de cyclistes, nous avions donc dès le départ des personnes qui étaient prêtes à faire du vélo. Pour ces cyclistes, nous avons proposé des kits de confort et sécurité et des mesures d'aide pour l'achat de vélos électriques. Nous avons atteint ainsi plus de 350 à 400 personnes qui viennent à vélo. Pour le bus, les personnes n'étaient pas spontanément utilisateurs des transports en commun, mais en les aidant financièrement avec un abonnement que subventionnons à 80 %, nos collaborateurs ont été séduits par ce mode de transport, qui est aujourd'hui développé au niveau de la région de façon très intéressante pour notre site.

Quels ont été les changements en matière de mobilité depuis l'introduction du plan de déplacement ?
Tout simplement le nombre des personnes qui ont adhéré à ce système, puisque nous sommes passés de 15 % de personnes utilisant les transports alternatifs il y a 10 ans à 60 % aujourd'hui. Ce sont donc près de 1 400 personnes qui utilisent aujourd'hui le bus, le vélo, ou le covoiturage pour venir travailler. On constate également des changements de mentalité par rapport à ces modes de transport comme le bus ou le vélo qui étaient peut être perçu comme rétrograde il y a une quinzaine d'années.

Le plan de déplacement a-t-il également un intérêt économique pour votre entreprise ?
L'intérêt économique du PDE est un point important, puisqu'il nous a évités de construire des parkings. Notre usine est située sur une presqu'île qui est limitée au niveau place disponible. Nous avons presque doublé nos effectifs en 10 ans, et il avait été même envisagé de construire un parking à étages pour les voitures de nos salariés. En économisant 1000 places de parking grâce au PDE nous nous sommes contenté des parkings que nous avions et en les agrandissant très peu.

Qu'est-ce que le prix cc.alps d'un montant de 10 000 euros vous a permis de réaliser ?
Ce prix nous a permis d'équiper un garage à vélos de panneaux solaires sur un emplacement que nous réservons aux vélos électriques et aux scooters électriques. Ce qui fait que nos vélos, nos VAE et nos scooters électriques sont alimentés et rechargés lorsqu'ils sont sur le site pendant la journée par ce système solaire installé sur le toit du garage à vélos.

Avec le plan de déplacement, le site de STMicroelectronics et ST-Ericsson a-t-il apporté sa contribution à la lutte contre le changement climatique ?
Oui, bien sûr, nous avons un apport important au niveau environnemental avec ce PDE.. Le plan de déplacement s'inscrit dans une logique et une dynamique environnementale initiée par notre top management depuis les années 90 à une époque ou notre société s'appelait SGS-Thomson. Nous avons par exemple installé sur le site des panneaux solaires utilisant l'énergie photovoltaïque pour chauffer l'eau des bâtiments. Concrètement, nous économisons annuellement un équivalent de 1 400 de tonnes de CO2. C'est une grosse réduction des émissions de CO2, mais aussi une réduction de consommation des énergies utilisées pour la voiture, et finalement on évite aussi la création de bouchons en venant travailler, ce qui permet de dé-saturer notre presqu'île .