Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Coupes d’arbres dans les tourbières

08/07/2010
C’est le début de l’été, sept heures du matin. Des bruits réguliers transpercent le voile de brume dans l’Ödmoos bavaroise. Le travail bat son plein. Il faut commencer tôt, car dans la journée, il fera très chaud. Stefan lève sa hache et commence à dégager les buissons. Ce jeune étudiant en sciences forestières de 23 ans participe bénévolement à la renaturation de cet écosystème. Enfant, déjà, il était fasciné par les tourbières et la diversité de leurs habitats. Aujourd’hui, il connaît aussi leur importance pour la lutte contre le changement climatique.
Coupes d’arbres dans les tourbières
Image caption:
Coupes d’arbres dans les tourbières
Plus de 90 % des tourbières de Bavière sont fortement dégradées. L’Ödmoos, près de Traunstein, a elle aussi perdu de sa valeur écologique. Dans le cadre d’un projet lancé par la Ligue bavaroise pour la protection de la nature (BN), Stefan et ses collègues aident à relancer la croissance de la tourbière sur des terrains remis en eau. Une tourbière ne peut en effet contribuer à la protection du climat que si elle est suffisamment vaste. La renaturation de toutes les tourbières bavaroises permettrait d’économiser jusqu’à cinq millions de tonnes d’équivalents CO2, soit plus de 6 % des émissions annuelles de CO2 en Bavière. Par ailleurs, les tourbières intactes sont la meilleure et la moins chère des protections contre les inondations : elles absorbent l’eau comme une éponge, et protègent ainsi les habitations situées en aval.
La réussite des efforts du BN a été récompensée par l’un des principaux prix décernés par la CIPRA dans le cadre d’un concours de cc.alps (voir encadré). Cet argent a servi à racheter des terrains et à financer la suite des renaturations. Le lauréat a multiplié les effets de l’argent de la CIPRA grâce au programme climatique de l’Etat libre de Bavière, qui a accordé jusqu’en 2011 une subvention de huit millions d’euros pour les renaturations de tourbières déjà en cours. Christine Margraf du BN : « Le prix n’était pas seulement important sur le plan financier, mais surtout comme reconnaissance du travail motivé des nombreux bénévoles des organisations, des institutions et des services publics. » Grâce à cette distinction de la CIPRA, le projet a acquis une notoriété internationale.
Des travaux d’entretien seront aussi nécessaires pour préserver la précieuse tourbière d’altitude de Traunstein avec sa forêt de pins à crochet. Les bénévoles devront enlever régulièrement les pousses d’épicéas, de bouleaux, de pins et les buissons de bourdaine qui pompent l’eau du sol tourbeux et gênent l’ensoleillement de la végétation de la tourbière. La petite sœur de Stefan, Lina, a elle aussi contracté la « fièvre des marais » . Elle a participé à une excursion dans ces terres marécageuses avec un groupe de jeunes. Depuis, sa fleur préférée est la Rossolis. Pour qu’elle puisse continuer à fleurir, Lina veut aussi mettre la main à la pâte pour entretenir la tourbière – quand elle sera plus grande.

*****************************************************************

Sang froid face au changement climatique
Avec le projet cc.alps, la CIPRA répertorie les mesures durables de lutte contre le changement climatique et se mobilise pour sensibiliser les acteurs concernés. En 2009, le financement du projet a été principalement assuré par la Fondation MAVA pour la Nature, de Montricher/CH,à hauteur de 1,058 millions de francs suisses.
A partir des connaissances rassemblées en 2009 par une équipe d’expert-e-s, la CIPRA a rédigé des dossiers thématiques sur onze sujets tels que l’énergie, les transports, la construction et la rénovation, l’autarcie énergétique des régions ou l’aménagement du territoire. Les « compacts CIPRA » sont en cours de parution sur www.cipra.org/cc.alps-compacts. La conférence internationale « Sang froid sous l‘effet de serre » organisée en avril 2009 à Bolzano a elle aussi été un grand succès, avec plus de 200 participants.
www.cipra.org/cc.alps
Source: Rapport annuel 2009 CIPRA International
www.cipra.org/fr/CIPRA/cipra-international
Mots-clés associés : Paysages naturels, Paysage