Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Répercussions de la crise économique sur le trafic des marchandises en Suisse

13/04/2010
En 2009, la baisse du volume de trafic marchandises en Suisse est une conséquence de la crise économique, comme l'a communiqué mi-mars le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Le recul a été particulièrement drastique pour le rail, en raison de la nature des marchandises transportées et de la forte baisse du prix des transports routiers.
Le trafic de marchandises en Suisse enregistre bel et bien un recul, mais la politique menée des transports n'en est pas la cause.
Image caption:
Le trafic de marchandises en Suisse enregistre bel et bien un recul, mais la politique menée des transports n'en est pas la cause. © RegioBahn GmbH
Les chemins de fer ont acheminé 17,7 % de marchandises en moins en raison de la diminution de la demande. En revanche, pour les transports routiers, le recul n'est que de 7,4 % par rapport à l'année dernière.
Le transport routier concerne de plus en plus de produits destinés à un usage quotidien. Par conséquent, avec 1,18 million de courses de poids lourds, le transport routier des marchandises en Suisse est encore bien éloigné de l'ambitieux objectif de réduction de moitié, pour atteindre 650 000 courses par an, et de transfert du trafic sur le rail. La crise économique ne peut pas masquer le fait qu'en terme de pollution atmosphérique due au transport des marchandises, le changement n'est guère sensible malgré le recul du trafic.
Sources et informations :
www.uvek.admin.ch/dokumentation/00474/00492 (de/fr/it), www.swissinfo.ch/fre/economie/La_crise (de/fr/it/en) et www.umweltruf.de/news/111/news3 (de).