Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les architectes en manque de savoir-faire - Il faut apprendre à construire et à rénover en optimisant l'énergie

CIPRA Info eza!

© eza!

Les bâtiments passifs ou très basse énergie pourraient être construites en bien plus grand nombre -si davantage d'architectes et de concepteurs savaient comment procéder. Le Energie- & Umweltzentrum Allgäu -eza ! (Centre de l'Environnement et de l'Energie de l'Allgäu) s'efforce de remédier à ce problème en proposant un programme de formation complet qui dispense les connaissances nécessaires pour construire ou rénover des bâtiments à haute performance énergétique.
Les constructions passives peuvent déjà être réalisées de manière économique aujourd'hui. Que ce soit des bâtiments résidentiels, commerciaux ou autres, les exemples les plus variés sont là pour témoigner de la qualité, du confort intérieur, de la rentabilité et des performances énergétiques de ce référentiel. Alors, pourquoi y-a-t-il encore si peu de maisons passives parmi les nouvelles constructions ? Pourquoi ne construit-on pas tous les bâtiments de cette manière ? Celui qui cherche à élucider ces questions doit avoir à l'esprit que la construction au standard " passif " exige de l'architecte des aptitudes et des connaissances dans le domaine de la performance énergétique, qui jusqu'à présent font à peine partie des formations professionnelles et des cursus universitaires en architecture. Il n'existe qu'un tout petit nombre de spécialistes qui maîtrisent tous les aspects de la conception et de la construction d'une maison très basse énergie -et pour un maître d'ouvrage, il est très difficile de trouver ces rares expert(e)s en construction passive.

" Concepteur /-trice de bâtiment passif certifié(e) "
Pour s'attaquer efficacement à ce problème, eza! a développé une stratégie qu'il met en pratique avec le Passivhaus Institut de Darmstadt. Eza! propose donc un programme de formation complet. Les cours de base dispensent les qualifications fondamentales sur l'énergie et le conseil en énergie, et ensuite, un cours est proposé depuis le printemps 2007 pour devenir concepteur de bâtiment passif. Comme garantie de qualité, les participants à cette formation passent un examen final au Passivhaus Institut. Ceux qui ont réussi cet examen, mais aussi les architectes et concepteurs expérimentés capables de présenter des projets de référence, peuvent porter le titre de " concepteur de bâtiment passif certifié " et utiliser le logo correspondant attribué par le Passivhausinstitut. Cette formation continue est très demandée ; tous les cours organisés jusqu'à présent étaient pleins. Avec l'aide d'une subvention de l'UE, ce concept de formation continue doit être transposé dans de nombreux autres pays européens, entre autres l'Autriche, l'Italie et la France, sous le nom de " Certified European Passive House Designer ".
L'enjeu est clair pour les maîtres d'ouvrage. Grâce à cette formation, un plus grand nombre d'architectes et de concepteurs/-trices seront en mesure de concevoir des bâtiments répondant à la norme " passive " et à haute performance énergétique. Grâce à la certification, les maîtres de l'ouvrage les trouveront plus facilement.