Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

La forêt et le protocole de Kyoto

Laubholz

En Suisse, le volume de feuillus a augmenté dans toutes les régions. © CIPRA International

Les prestations de réduction de CO2 de la forêt suisse, qui atteignent à peine un million de tonnes de CO2 par an, sont moins importantes que prévu : c'est ce qu'indiquent les chiffres du dernier Inventaire forestier national (IFN) publiés par l'Office fédéral de l'environnement.
Aux termes du protocole de Kyoto, la Suisse a le droit d'imputer cette diminution du CO2 au titre de prestation de réduction. Le WWF qualifie cette politique de " cautère sur une jambe de bois ", et met en garde contre ses conséquences négatives : abstraction faite de ses effets modestes, le WWF estime que l'on renoncerait ainsi à la possibilité d'exploiter la forêt suisse de manière plus durable qu'on ne le fait aujourd'hui. Selon le WWF, l'exploitation du bois national est judicieuse en termes de politique climatique.
Selon l'IFN, la superficie de la forêt suisse a augmenté de 4,9% ces onze dernières années, surtout grâce à la contribution des Alpes et du sud des Alpes (+9% de surface forestière).
Sources et infos : www.bafu.admin.ch/aktuell/medieninformation (de/fr/it) ; www.wwf.ch/medien (de/fr/it) 9.11.2007