Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un bouillonnement d'idées - Des essais à transformer

12/07/2007
Les idées pour un tourisme durable ne manquent pas au sein du réseau de communes "Alliance dans les Alpes" : elles bouillonnent, elles s'échangent, elles s'affinent et s'affirment. La clef du succès est lorsque ces idées deviennent l'"argument de vente n°1" vis-à-vis des touristes.
Image caption:
Durabilité à 3'000 m au-dessus du niveau de la mer. La cabane de Bosson à Saint-Martin-en-Valais. © Cabana Bosson - St. Martin
Red. Pour la moitié des membres du réseau de communes "Alliance dans les Alpes" le tourisme représente une part conséquente de l'activité économique. Même si l'activité hivernale de ski alpin garde une place importante pour un certain nombre de ces communes, elles croient en la nécessité de développer des offres touristiques plus durables, alternatives au tout ski.

"Alliance dans les Alpes" soutien des projets
"Alliance dans les Alpes" apporte à ses membres un soutien pour le développement d'un tourisme durable par le travail des animateurs et par les projets DYNALP (2003-2006) et DYNALP2 (2006-2009), qui permettent notamment de cofinancer des projets dans les communes. Parmi les projets recensés au sein d' " Alliance dans les Alpes", et co-financés par DYNALP ou DYNALP² , figurent des idées originales qui demandent à mûrir ou encore des offres plus complètes et promues avec efficacité.

Des idées qui mûrissent, des idées à mettre en oeuvre
Plusieurs membres portent des stratégies globales de tourisme durable. Ainsi, Saint-Martin-en-Valais/CH a fait le choix d'un tourisme durable avec pour objectif d'allier protection et valorisation des milieux naturels et développement agricole et touristique et de permettre aux visiteurs de découvrir tous les étages de la commune (de 900 à 3'000 m d'altitude). Pour permettre à leurs idées de mûrir, Saint-Martin-en-Valais a envoyé une délégation, accompagnée d'animateurs d' "Alliance dans les Alpes" à la découverte de régions italiennes et françaises ou l'agrotourisme fait ses preuves. La création d'une cabane de montagne au Becs de Bosson (3'000 m) fut la première étape réussie puisque cette cabane est aujourd'hui une destination prisée, été comme hiver. La mise en valeur des autres étages de la commune est récente ou en cours mais promet d'offrir des activités touristiques originales pour le Canton du Valais, région dominée par le ski alpin.

Des petites communes avec de grands projets
Même les plus petites communes n'hésitent pas à avoir de grandes idées. Ainsi Massello/I (68 habitants) s'est engagée avec beaucoup d'enthousiasme et d'importants efforts financiers dans un grand "Projet Oasis Ecotouristique de Massello". La commune a réalisé des aménagements de base (hébergements de qualité, piste de ski de fond écologique, sentiers de randonnées, etc.) qui devraient désormais permettre d'accueillir divers types de publics (notamment l'université en plein air d'étudiants en médecine vétérinaire).

Une stratégie durable de promotion
Les destinations touristiques qui font du tourisme durable leur argument clef de vente sont indéfiniment citées, car elles sont parvenues à conjuguer idée innovante, volonté politique, investissements et outils de promotion et de commercialisation.
C'est le cas des Perles des Alpes, parmi lesquelles figurent plusieurs membres d' "Alliance dans les Alpes" que sont Werfenweng, Villard-de-Lans, Les Gets. La Réserve de Biosphère Grosses Walsertal/A illustre également souvent ce que pourrait être un tourisme durable.
Pour ces destinations touristiques, la réorientation vers un tourisme durable est bien engagée, mais la partie est loin d'être gagnée. Une fois promue, une telle idée doit faire ses preuves, doit s'améliorer continuellement; les porteurs doivent être vigilants sur la cohérence de l'offre promise. La durabilité doit être intégrée dans toutes les activités et offres touristiques, sans oublier les conditions de travail des saisonniers et la qualité de vie des locaux. Parce que, tant Werfenweng que le Grosses Walsertal, poursuivent leurs efforts pour améliorer continuellement leurs projets, toutes deux ont obtenu un co-financement DYNALP².

De l'idee au produit final, en passant par la résolution de problèmes
"Alliance dans les Alpes" aide les communes à tirer les leçons des expériences de ses membres, à être et rester innovantes et créatives, notamment en découvrant les idées des autres membres. Mais "Alliance dans les Alpes" permet aussi aux communes de trouver des solutions pour lever les freins afin de concrétiser et renforcer les idées originales pour en faire des offres fortes.