Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Via Alpina

La Via Alpina est un itinéraire de randonnée transfrontalier qui traverse huit pays alpins de Trieste/I à Monaco. Elle comporte au total cinq sentiers de grande randonnée (Rouge, Bleu, Jaune, Violet, Vert) qui sont à la fois lieu de rencontre, chemin de découverte des espaces naturels et des espaces de vie et véritable lien physique entre les huit pays alpins.

La Via Alpina a été créée en 2000 par un regroupement d’associations et de collectivités des Alpes, sous la direction de l’association française «Grande Traversée des Alpes» (GTA). En 2014 CIPRA International a pris en charge la coordination du projet, afin de poursuivre le développement de l’offre tout en l’enrichissant avec les thèmes du développement durable.

La Via Alpina…

  • traverse l’Italie, la Slovénie, l’Autriche, l’Allemagne, le Liechtenstein, la Suisse, la France, et Monaco
  • comprend au total 342 étapes journalières sur les cinq itinéraires
  • a une longueur totale de 5‘000 kilomètres
  • a été mise en place sur des sentiers déjà existants au moyen de signalétique et de panneaux d’information
  • monte de la côte méditerranéenne (golfe de Trieste, Côte d’Azur) jusqu’à 3‘000 mètres d’altitude (dans les Alpes de l’Ötztal)
  • dessert environ 200 communes le long des sentiers
  • a pour slogan « Découvrez les Alpes ! »
  • invite à l’aventure au travers des randonnées d’une journée, d’une semaine ou de plusieurs mois
  • met en valeur la diversité des Alpes
  • crée une valeur ajoutée écologique, économique et sociale pour les régions desservies.

Un topo-guide en ligne exhaustif en cinq langues fournit des informations sur le parcours, les hébergements, la nature et la culture. En outre, il contient d'importants conseils, des récits et des commentaires de précédents « Via Alpinistes ».

Au-delà du produit touristique, la Via Alpina est aussi un symbole tangible de l’identité alpine commune et une plate-forme pour réaliser des initiatives transfrontalières pour le développement durable des Alpes. La Via Alpina a donné lieu à de nombreux projets pilotes, tels qu'un guide qualité international pour les itinéraires de grande randonnée, une évaluation scientifique de ses impacts ou un manuel sur la randonnée comme instrument d’éducation environnementale de la jeunesse. La Via Alpina est aussi officiellement un projet de mise en œuvre de la Convention alpine. En 2017, de nouvelles orientations stratégiques ont été élaborées pour la Via Alpina, qui doivent maintenant être mises en œuvre avec l'ensemble des partenaires.

Peu d'autres régions montagneuses au monde sont aussi riches en contrastes que les Alpes. Nous voyons la Via Alpina comme un fil rouge entre les initiatives existantes de grande randonnée, et une vitrine idéale des développements tant positifs que négatifs dans les Alpes, car contrairement aux voyages rapides, la marche offre des impressions bien plus nombreuses et durables. Les randonneurs au nord de la Via Alpina y trouveront des glaciers encore impressionnants, mais en recul, ainsi qu’une croissance intenable des infrastructures des stations de ski, tandis que sur les étapes de la partie sud de la Via Alpina, ils traversent souvent des vallées désertes. Une randonnée le long de la Via Alpina rend les problèmes alpins palpables : Changement climatique, tourisme de masse, exode rural, révolution énergétique, dégradation des terres, inégalités sociales. Pourtant, il existe encore dans les Alpes une beauté et une diversité incroyables de nature, de cultures et de langues. Raison principale de randonner le long de la Via Alpina.

www.via-alpina.org

www.instagram.com/viaalpina

www.facebook.com/viaalpina

Mots-clés associés : ,