Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Positions de la CIPRA

cc.alps : les revendications de la CIPRA – Le tourisme face au changement climatique

09/03/2011
cc.alps : les revendications de la CIPRA – Le tourisme face au changement climatique

Le changement climatique place le tourisme alpin face à d’immenses défis: il doit en effet s’adapter au changement climatique tout en réduisant son impact sur le climat. Les domaines stratégiques que sont le transport et l’énergie offrent d’importants potentiels de diminution des émissions de CO2. Le tourisme est une branche qui bénéficie de nombreuses subventions. En aidant le tourisme, les services publics doivent contribuer à le faire évoluer dans le sens d’une plus grande durabilité. Dans le cadre du débat actuel sur l’évolution de l’activité touristique, les positions dominantes sont celles des grandes sociétés de remontées mécaniques, principalement axées sur le tourisme lié au ski et sur le maintien du statu quo. Mais en ne misant que sur la neige et le ski, on risque de soutenir une forme de tourisme alpin trop intensive en capital, hautement technique et monostructurelle, qui n’est bonne ni pour le climat, ni pour l’environnement.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA – Territoires autosuffisants en énergie

03/11/2010
cc.alps : les revendications de la CIPRA – Territoires autosuffisants en énergie

Devenir indépendant des importations énergétiques, voilà une vision qui fascine de nombreusx territories. L'autosuffisance a le vent en poupe. De nombreux projets et tentatives ont déjà emprunté cette voie avec succès. Le principe central de ces projets consiste à couvrir les besoins énergétiques avec les énergies renouvelables locales, à économiser l'énergie et à privilégier l'efficacité énergétique. Quiconque opte résolument pour l'autosuffisance énergétique de sa région en modifie le visage et les structures en profondeur, au profit de l’économie, de la société et de l'environnement.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA en matière de transports

04/11/2009
cc.alps : les revendications de la CIPRA en matière de transports

Les transports, en particulier en voiture et en poids lourd, comptent parmi les principaux responsables du changement climatique. Dans les pays alpins, la part des transports dans les émissions de gaz à effet de serre s'élève à plus de 25 pour-cent. De toutes les parties impliquées dans le problème, ce sont les transports qui depuis 1990 ont enregistré la plus forte hausse de leurs émissions de gaz à effet de serre. Une dérive allant à l'encontre de l'objectif politique de réduction des gaz d'échappement. La part des trajets effectués à l'aide d'un véhicule particulier est plus élevée dans les Alpes que la moyenne européenne.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA en matière d'énergie

04/11/2009
cc.alps : les revendications de la CIPRA en matière d'énergie

Afin d'endiguer le réchauffement terrestre, il est dans un premier temps essentiel d'utiliser l'énergie de manière plus efficiente. Mais cela ne suffira pas pour gérer les ressources de manière compatible avec la lutte contre le changement climatique. Nous devons modifier fondamentalement notre consommation d'énergie et de marchandises et services énergivores. L'expérience montre toutefois que la consommation ne baisse que lorsque la politique envoie des signaux très clairs, en introduisant par ex. des réglementations récompensant les économies d'énergie et sanctionnant le gaspillage. Le passage des énergies fossiles aux énergies renouvelables doit être encouragé, mais pas au détriment de la nature. La production de biomasse, l'installation d'éoliennes et la construction de nouvelles centrales hydro-électriques dans les Alpes sont sources de nombreux conflits. Les répercussions écologiques, sociales et économiques des différentes actions de lutte contre le changement climatique doivent être examinées et comparées avec soin.

En savoir plus...

Réponse de la CIPRA à la consultation du livre vert RTE-T

20/05/2009
Réponse de la CIPRA à la consultation du livre vert RTE-T

La contribution de la Cipra constate que l'efficacité des politiques de transport a été associée à la notion de croissance de l'offre, alors que l'objectif de ces politiques devrait être d'accélérer le transfert modal de la route vers le rail. L'assise d'une nouvelle politique des transports devrait être considérablement élargie et prendre en compte tous les paramètres susceptibles de favoriser le transfert modal de la route vers le rail, pour répondre aux besoins des différents secteurs du transport. Les Euro-régions pourraient concourir à donner une impulsion majeure et servir de médiateur entre intérêts régionaux et Communautaires en assumant un rôle de coordination des intérêts des acteurs impliqués. Elles pourraient également assumer un rôle de chef de file dans la coordination et dans la médiation mutuelle entre les politiques de la Commission Européenne et ses acteurs sur le territoire.

En savoir plus...

Résolution de Bolzano

03/04/2009
Résolution de Bolzano

" Dans le cadre de cette conférence, la CIPRA a exprimé ses fortes attentes à l'égard de la 15ème Conférence des Parties contractantes de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra à Copenhague en décembre 2009. La CIPRA appelle les Gouvernements des pays alpins et des principaux pays industrialisés à déployer des efforts extraordinaires pour que le rendez-vous mondial de Copenhague marque une nette accélération des politiques de prévention du changement climatique, à la lumière des nouvelles preuves confirmant la gravité du phénomène. "

En savoir plus...

Plan d’action sur le changement Climatique dans les Alpes

12/03/2009
Plan d’action sur le changement Climatique dans les Alpes

Le plan d'action pris en application de la Déclaration ministérielle d'Alpbach s'appuie sur les engagements collectifs pris par les pays de l'arc alpin dans le cadre de la convention-cadre sur le changement climatique et du protocole de Kyoto. Il s'inscrit dans les discussions en cours pour parvenir à un accord global ambitieux sur un régime " post-2012 ", et tient compte des engagements pris à ce titre par l'Union européenne. Son objet est d'aller au-delà de ce cadre général pour proposer des mesures concrètes, spécifiques aux Alpes, en privilégiant - en matière d'atténuation comme d'adaptation - les thématiques et les mesures susceptibles de faire l'objet de coopérations régionales dans le cadre de la Convention alpine et en considérant les actions déjà entreprises aux niveaux national, régional et local. Le plan d'action climat contribue à la fois à l'effort global de réduction des gaz à effet de serre dans le cadre des engagements internationaux pris par les Etats Parties et à la qualité de vie des populations alpines tant pour le présent que pour les générations futures.

En savoir plus...

Les Alpes: vers une région modèle pour la protection du climat

14/03/2008
Les Alpes: vers une région modèle pour la protection du climat

En 2006, la CIPRA a demandé aux Etats alpins de convenir d’un plan d’action climat. Les ministres de l’environnement des parties contractantes de la Convention alpine ont accepté cette demande. Le 9 novembre 2006, la IXème Conférence alpine à Alpbach/A, a chargé son Comité permanent, afin de mettre en œuvre la déclaration sur le climat, « d’élaborer de manière appropriée d’ici la Xème réunion de la Conférence alpine un plan d’action recommandant des mesures spécifiquement alpines et des initiatives à long terme, ainsi qu’un calendrier. » La CIPRA lance désormais elle-même des propositions, afin de remplir ce Plan d'action climat de contenus pertinents et ambitieux. En même temps, la CIPRA a invité ses organisations membres, ainsi que les réseaux et institutions partenaires, à signer une version condensée de ses propositions, le "Pacte pour le climat", afin de faire pression sur les Etats alpins pour qu'ils adoptent un Plan d'action climat pertinent et ambitieux.

En savoir plus...

"Campagne Bottleneck" de l'UE - Analyses de la CIPRA de 15 goulets d'étranglement

15/02/2007
"Campagne Bottleneck" de l'UE - Analyses de la CIPRA de 15 goulets d'étranglement

La Commission européenne vient de lancer la "campagne Bottleneck" afin de recenser et d'éliminer les obstacles empêchant le bon fonctionnement de la chaîne du transport de marchandises en Europe. Les parties prenantes et les parties intéressées sont invitées à soumettre des informations détaillées sur les goulets d'étranglement - qu'ils soient d'ordre administratif, opérationnel ou législatif - qu'elles ont rencontrés et à proposer des solutions. Ces mesures devraient permettre une utilisation optimale des capacités à disposition et donc une réduction des coûts et une meilleure protection de l'environnement. La campagne Bottleneck s'inscrit dans le cadre du "Plan d'action logistique" de l'UE, qui contient certes de nombreuses possibilités d'amener davantage de durabilité dans les transports et de réduire les nuisances du trafic dans les Alpes, mais qui donne aussi l'impression qu'il s'agit surtout de permettre et de gérer la croissance du trafic par l'amélioration des transports. La Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA a l'opportunité de participer à cette campagne dans le cadre de 15 analyses de goulets d'étranglement et de suggérer des mesures pour y remédier. Elle réclame par ex. des améliorations constructives et techniques du réseau ferroviaire, des terminaux de marchandises décen-tralisés pour le transfert de transports sur le rail, des mesures de régulation du trafic afin de respecter les valeurs limites fixées pour les émissions polluantes et pour le bruit, et la mise à profit des potentiels d'économie de CO2.

En savoir plus...

Déclaration sur le changement climatique

08/11/2006

Le changement climatique se répercute de manière particulière dans l'espace alpin: la survenue de plus en plus fréquente de dangers naturels, la progression de la fonte des glaciers et le dégel du permafrost ne sont que quelques-unes des conséquences contre lesquelles la IXème Conférence alpine met en garde. Elle demande pour cette raison la mise en œuvre mondiale de la Convention-cadre sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto. Elle donne en outre aux Etats alpins et à la CE des recommandations d'action leur indiquant, d'une part, comment limiter le réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en les absorbant, et d'autre part, comment des stratégies concrètes peuvent aider à s'adapter aux répercussions du changement climatique. Afin de mettre en œuvre la déclaration sur le climat, les ministres de l'environnement des Etats alpins ont chargé le Comité Permanent d'élaborer, pour la Xème réunion de la Conférence alpine, un plan d'action comprenant des recommandations concrètes spécifiques aux Alpes et des initiatives à long terme, ainsi qu'un calendrier.

En savoir plus...