Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Excursion à Barmes, 1430 m

Barmes, Vallèe de Lanzo, Piémont, Italie

Eau minérale, tourisme et nouvelles routes

Au fil des générations, les paysages changent. Les jeunes adultes peuvent apprendre énormément de choses sur les transformations du paysage en écoutant les plus âgés. C’est ce qui s’est passé en septembre 2019 à Barmes, Italie.

C’est un jour d’automne typique. La première neige a déjà saupoudré les sommets. Les jeunes participant·es du projet « Living Labs » découvrent l’histoire de Barmes et la vie du village aujourd’hui. Ils échangent avec des témoins et découvrent les changements qui ont marqué le territoire au cours des dernières décennies. Le thème de leur excursion du 6 septembre 2019 : « ReCognize » – re-connaître.

Michele, un retraité du village, raconte qu’un village touristique s’élevait autrefois au milieu des prés à l’emplacement actuel de l’usine d’eau minérale. Il a vu le paysage se transformer au fil des ans. Enfant, il tondait les pelouses. Plus tard, il a travaillé à l’usine. Aujourd’hui, sa fille y travaille aussi.

Polly, une fromagère de 64 ans, est très attachée à ses animaux et à ses pâturages. Jusqu’aux années 1950, plus de 40 personnes vivaient dans le hameau de Li Frè. Aujourd’hui, Polly est la seule habitante du hameau pendant les mois d’été.

Paola est la dernière buraliste du village. Âgée de plus de 80 ans, elle a vécu les changements drastiques qui ont affecté le tourisme. Elle se souvient des familles aisées de Turin et de Gênes qui venaient passer deux ou trois mois l’été à Barmes. Aujourd’hui, les touristes viennent surtout le week-end.

Le maire de Barmes, Gianni Castagneri, accueille le groupe à Pian della Mussa, une vallée d’altitude très fréquentée par les touristes. Un aqueduc y transporte l’eau potable à Turin depuis le IXe siècle. « La construction de l’aqueduc a entraîné la construction d’une route. Et cette route a amené des siècles plus tard le tourisme de masse dans le village », explique le maire. Jusqu’à il y a quelques années encore, les touristes garaient leurs voitures un peu partout. La commune a commencé à faire payer les places de parking. Depuis, la situation s’est améliorée.

Les jeunes adultes sont accompagnés par Dino Genovese et Francesco Pastorelli. Dino Genovese est expert paysagiste et membre du conseil d’administration de CIPRA Italie. Francesco Pastorelli est le directeur de l’association. « Les jeunes adultes réalisent ici que le paysage est le résultat des interactions entre l’homme et la nature », déclare Francesco Pastorelli. « Certains changements se font très lentement, d’autres s’opèrent en quelques années. »

L’excursion a été organisée dans le cadre du projet « Living Labs » et est cofinancée par Erasmus+.

Départ : Barmes, hameau d’Albaron, usine d’eau minérale. Arrivée : Pian della Mussa

Dénivelé positif : 350 m

Difficulté : randonnée facile entre les hameaux de la commune.

Restauration / hébergement : Trattoria Alpina, Refuge Città di Ciriè et ferme Agriturismo La Masinà dans la magnifique vallée d’altitude de Pian della Mussa.

Itinéraire : depuis Turin, rejoindre les vallées de Lanzo et remonter le val d’Ala. Barmes est le dernier village de la vallée. Un sentier relie le hameau de Cornetti di Balme au Pian della Mussa (environ 1 h 20 de marche). Depuis le hameau de Cornetti, on atteint également le hameau de Li Frè en quelques minutes.

Détails et informations complémentaires : ReCognize (it), Living Labs, Re-Imagine Alps

Carte interactive