Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

L'Ours (Ursus arctos)

© Ruth Rudolph pixelio.de

Les ours ont besoin d’habitats intacts, et apprécient les forêts de feuillus où ils trouvent suffisamment de graines, de baies et de fruits pour se nourrir. Leur alimentation est constituée à 70 % de végétaux. Ils se nourrissent également de charognes, et parfois d’animaux domestiques. Ils ont en général peur de l’homme, mais deviennent moins farouches lorsque l’homme les nourrit ou lorsqu’ils sont attirés par de la nourriture de facile accès comme les bacs à poubelle ou les ruchers. Ils peuvent s’attaquer à l’homme lorsqu’ils sont surpris ou lorsqu’ils défendent leur progéniture, lorsqu’ils mangent, ou en présence d’un chien. Un comportement adapté peut permettre de réduire les risques.

La population ursine des Alpes est estimée entre 50 et 60 individus, pour la plupart des populations isolées implantées dans les Alpes orientales (données de 2012). Dans le Trentin/I, la population a été enrichie entre 1999 et 2002 par des animaux issus de Slovénie. De temps à autre, un jeune mâle isolé se déplace en direction des Alpes centrales. Le déplacement de femelles et la constitution de populations dans d’autres régions peuvent prendre des décennies. L’ours est donc encore considéré comme une espèce menacée.

 

Sources et informations complémentaires :

Mais ou donc sont les ours? — 3179Kb
Infographie, Rapport annuel 2010 CIPRA