Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Communiqués

Hôtes : accueillants et accueillis

Kaspar Schuler und Barbara Wülser (Co-Geschäftsführer CIPRA International), Hugo Quaderer (Schatzmeister CIPRA International); v.r.n.l. (c) CIPRA International

Comment définir la qualité de vie dans les Alpes ? Comment repenser le tourisme ? CIPRA International dédie son rapport annuel 2018 intitulé « Hôtes : accueillants et accueillis » aux habitant•es et aux visiteur•ses des Alpes, et examine les voies possibles pour concilier tourisme et qualité de vie.

S’il est pensé et mis en œuvre de façon intelligente, le tourisme permet de relier différents aspects de la vie et de nombreux besoins de la population locale, des visiteur·ses et des résident·es temporaires des Alpes. Les offres touristiques holistiques reposent sur des idées peu conventionnelles et des stratégies créatives, et contribuent à valoriser durablement le patrimoine culturel et naturel des Alpes. « Le rapport annuel 2018 de CIPRA International montre que les organisations de la CIPRA contribuent, avec créativité, humour et charme à l’émergence des idées et des stratégies requises », souligne Christian Baumgartner, vice-président de CIPRA International.

Engagement et créativité

Le rapport emmène dans un reportage les lectrices et les lecteurs dans la station touristique slovène de Bled, envahie chaque année par des hordes de touristes du monde entier. Fin mai 2018, la CIPRA y a organisé avec le Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » la conférence « Tourisme alpin : qualité de vie incluse ». Pour Barbara Wülser, co-directrice de CIPRA International depuis avril 2019, l’exemple de la ville slovène montre qu’un tourisme excessif ne profite pas forcément aux populations locales. « Il est important de débattre du développement touristique avec la population et de le gérer avec elle. »

L’esprit et le style de vie de la jeune génération se reflètent dans les photos prises par de jeunes adultes en voyage dans les Alpes avec le « Youth Alpin Interrail », un projet initié par le Conseil des jeunes de la CIPRA. Les lecteurs et les lectrices découvrent aussi, entre autres, comment CIPRA Slovénie « brûle » pour la protection de l’eau, comment CIPRA France se mobilise pour la mobilité douce et comment CIPRA Allemagne se bat contre les liaisons inter-stations. Le rapport témoigne également des défis politiques souvent laborieux auxquels la CIPRA est confrontée pour aboutir à des projets durables plutôt qu’à des gains court-termistes.

Mots-clés associés : ,
Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.