Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Communiqués

Comprendre les écosystèmes alpins

Des partenaires issus de six pays alpins ont étudié les services écosystémiques et expérimenté des approches participatives pour la gestion des cours d’eau. (c) Susan Misicka / swissinfo.ch

Certains ont travaillé sur les services écosystémiques, d’autres ont testé des approches participatives pour la gestion des cours d’eau : dix-neuf partenaires de six pays alpins ont coopéré pendant trois ans dans le cadre de deux projets. Ils ont présenté leurs résultats les 21 et 22 novembre 2018 à Innsbruck, en Autriche.

Le Secrétaire général de la Convention alpine Markus Reiterer a inauguré mercredi 21 novembre la conférence finale des deux projets « Alpine Ecosystem Services » (AlpES) et « Strategic Planning for Alpine River Ecosystems » (SPARE). Il a notamment souligné la vulnérabilité particulière des écosystèmes alpins au changement climatique et insisté sur l’importance de la coopération transalpine pour y faire face.

Pourquoi il est important de gérer les rivières alpines

Seules 14 % des rivières alpines sont encore en bon état écologique : c’est ce que nous révèle la plaquette de présentation du projet SPARE. Entre 2016 et 2018, les partenaires du projet ont développé et testé des méthodes de gestion intégrée et participative des cours d’eau dans cinq territoires pilotes : Dora Baltea en Italie, Drôme en France, Inn-Engadine en Suisse, Soča en Slovénie et Steyr en Autriche. « Nous proposons une plate-forme qui permet à la population locale de participer à la définition d’objectifs de gestion pour Steyr », explique Christine Ehrenhuber, animatrice de la démarche participative dans le territoire pilote de Steyr/A. 435 personnes ont participé aux différentes activités : camps d’été pour jeunes, rencontres avec des experts et des élus, commissions thématiques, forums, ateliers publics. Un kit méthodologique intitulé « My River Kit » développé dans le cadre du projet permet de simuler sur un cours d’eau fictif des situations décisives pour la gestion pérenne de la qualité de vie et des activités économiques le long des rivières alpines.

Les services rendus par la nature dans les Alpes

Les partenaires des deux projets ont présenté leurs projets et les résultats de leurs travaux les 21 et 22 novembre à Innsbruck, avec des stands d’information, des présentations et des ateliers. Les débats ont également porté sur les services écosystémiques, qui jouent un rôle essentiel pour la qualité de vie des populations alpines. Le projet AlpES vise à renforcer la conscience des enjeux liés aux services écosystémiques et leur prise en compte dans la politique environnementale régionale et alpine : les forêts de montagne nous protègent par exemple des avalanches et filtrent l’air que nous respirons ; les rivières et les alpages nous pourvoient en eau potable, en énergie ou en nourriture. Les projets ont associé des partenaires de six pays alpins : France, Allemagne, Italie, Liechtenstein, Autriche et Slovénie. Au Liechtenstein, le focus est mis sur la fonction de protection de la forêt, qui fait rempart contre les avalanches, les coulées de boue ou les chutes de pierres. Heike Summer de l’Agence environnementale du Liechtenstein, souligne le rôle essentiel de ces services écosystémiques pour la Principauté : « Une grande partie de nos forêts pousse sur des versants, que ce soit dans la vallée du Rhin ou dans les régions de montagne. Des forêts de protection intactes sont irremplaçables pour réduire les dommages potentiels et éviter la construction de nouveaux ouvrages de protection. » Les données recueillies au Liechtenstein et dans d’autres régions alpines ont été intégrées dans une carte WebGIS.

De nouvelles approches pour la communication des projets

Parallèlement aux rapports habituels rédigés en fin de projet, des supports de communication originaux ont été utilisés. L’équipe du projet AlpES a par exemple publié une carte WebGIS et a nourri l’encyclopédie en ligne WikiAlps d’informations sur les services écosystémiques alpins. Ces informations continueront d’être mises à jour après la fin du projet. L’équipe SPARE communique les résultats du projet et l’importance des rivières en tant que « lignes de vie » des sociétés alpines à l’aide de portfolios, d’infographies, d’interviews en ligne et d’une vidéo de présentation claire et précise. Les deux projets ont également présenté régulièrement leur actualité dans leurs newsletters et sur les réseaux sociaux.

En savoir plus :

 

Contact :

Robin Naumann, chargé de projet CIPRA International,

+423 237 53 53 08, robin.naumann@cipra.org 

Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.