Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Territoires pilote

Parc naturel Tiroler Lech, Autriche

(c) Thomas Tetzner

Dans le lit de la rivière Lech, des espèces sensibles telles que les oiseaux nicheurs des berges caillouteuses – le petit gravelot et le chevalier guignette – sont de plus en plus souvent dérangées, et leurs nids piétinés. Le parc naturel Tiroler Lech a donc élaboré en 2020 un plan de zonage et une stratégie de gestion des flux touristiques. La démarche coopérative a réuni, entre autres, des représentant·e·s des secteurs touristique et forestier, des secours en montagne et des sports aquatiques. « Nous abordons maintenant la phase de mise en œuvre concrète », déclare la coordinatrice du territoire pilote, Eva-Maria Cattoen. « Nous prévoyons notamment d’intensifier la communication et de développer notre réseau d’ambassadrices et d’ambassadeurs. Les visiteur·euse·s seront ainsi informé·e·s directement par les établissements partenaires du parc. »

www.naturpark-tiroler-lech.at (de)

Alpes de Kamnik-Savinja, Slovénie

(c) Tomo Jeseničnik

Trop d’autos, trop de gens : à la périphérie sud des Alpes de Kamnik-Savinja en Slovénie, un téléphérique conduit les touristes sur l’alpage de Velika Planina. Les voitures encombrent les routes d’accès. Des projets de luge d’été et de tyrolienne ont été développés sans consultation publique préalable, bien que ce plateau écologiquement sensible soit un important réservoir d’eau potable pour le territoire. « Nous sommes à la croisée des chemins, et devons décider ensemble de la route à suivre. Des rencontres vont être organisées dans le territoire pilote pour chercher des solutions et formuler des propositions pour un développement holistique des zones vulnérables », annonce Katarina Žakelj, coordinatrice du territoire pilote.

https://visitsavinjska.com/ (sl,en,de)

Village d’alpinistes de Barmes, Italie

(c) Gianni Castagneri

Labellisé depuis peu, le village de Barmes dans les Alpes piémontaises est l’un des premiers « village d’alpinistes » des Alpes occidentales. Le village est réputé pour ses montagnes et pour le plateau « Pian della Mussa », qui attire chaque été des milliers d’excursionnistes. Ce magnifique paysage est menacé. Barmes a réglementé l’accès au plateau en faisant payer les places de stationnement – une première étape. L’équipe speciAlps2 prévoit de mettre en œuvre d’autres mesures, explique Francesco Pastorelli, coordinateur du territoire pilote. « Nous voulons continuer de réduire la pression touristique en tentant de maîtriser les flux touristiques sur le plateau en été. L’objectif est non seulement de protéger la faune et la flore sensibles d’un paysage exceptionnel, mais aussi de proposer une expérience de qualité aux touristes. »

http://www.comune.balme.to.it (it)

Bad Reichenhall, Allemagne

(c) Tom Lamm, Berchtesgadener Land Tourismus

Les voies de circulation à Bad Reichenhall dans les Alpes bavaroises sont comme le chas d’une aiguille : tout le monde veut y passer, et il y a peu d’espace pour les contourner. La pandémie a fait exploser le nombre d’excursionnistes. Une ligne de bus relie déjà la ville et le lac de Thumsee, mais elle est encore trop peu connue. Bad Reichenhall veut améliorer la gestion de la fréquentation en intégrant dans sa démarche les parties prenantes locales, les recommandations d’expert·e·s et les échanges avec les autres territoires pilotes, explique la coordinatrice du territoire pilote, Katharina Gasteiger : « Je suis convaincue que speciAlps2 peut nous aider à améliorer la situation à Bad Reichenhall. La ville est prête à donner un signal et à mettre en œuvre les mesures concrètes que nous allons développer dans le cadre du projet. Nous allons également nous appuyer sur les campagnes d’informations existantes dans les Alpes bavaroises pour sensibiliser les visiteur·euse·s. »

www.stadt-bad-reichenhall.de (de)