Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Réseau de Chaleur

©Chambéry - réseau chaleur

 

Depuis 1987, la Ville de Chambéry délègue l'exploitation de son réseau de chaleur (aussi appelé chauffage urbain) à la SCDC, Société Chambérienne de Distribution de Chaleur. Ce réseau de chaleur permet de s'engager pleinement dans la transition énergétique afin d'assurer aux usagers une énergie à l'origine de moins d'émission de CO2, locale et renouvelable, avec un coût maîtrisable face à la raréfaction des énergies fossiles. 

Après le raccordement fin 2008 de l'usine d'incinération des ordures ménagères au réseau de chaleur (SCDC) pour prélever la chaleur produite par la combustion des ordures ménagères, la construction de la chaufferie bois de Croix Rouge sur les Hauts-de-Chambéry est une étape supplémentaire pour une montée progressive de la part des énergies renouvelables et de récupération dans la production de chaleur.

Réseau de chaleur : également appelé réseau de chauffage urbain, c'est un chauffage central à l’échelle d’une ville. Il permet d’alimenter des bâtiments (privés, publics, industriels) en chauffage, en eau chaude sanitaire ou en process (pour l’industrie : vapeur, eau surchauffée,… )

Cette chaleur est produite dans des installations (unités de production de chaleur ou encore chaufferies)  de très grande puissance, gérées de façon industrielle avec la meilleure maîtrise possible de la combustion et des rejets dans l’atmosphère.

Objectifs

  • Préserver l'environnement
  • Produire de la chaleur à l'échelle urbaine à partir de différentes sources (gaz naturel, fioul, biomasse...)
  • Réduire fortement  l'impact sur la qualité de l’air par rapport à des systèmes individuels 
  • Centraliser les nuisances liées à la production de chaleur, permettant de les traiter plus facilement que lorsqu'elles sont diffuses sur la ville, à l'échelle de chaque bâtiment
  • Développer l'utilisation des énergies renouvelables et de récupération dans le chauffage des bâtiments

Résultats

  • Centralisation de la production de chaleur à l'échelle urbaine, dans des chaufferies industrielles performantes et surveillées
  • Mobilisation de gisements d'énergie renouvelable difficiles à exploiter en zone urbaine à l'échelle des bâtiments : géothermie, bois, chaleur fatale de l'industrie ou des centrales d'incinération des déchets...
  • Fonctionnement en haute pression, distribuant l’énergie sur 55 km à partir d’eau surchauffée (140°/180°)
  • Fournit de l’énergie à 25.000 équivalent logements, pour alimenter notamment les établissements de santé, les établissements d’enseignement, l’habitat social, les copropriétés, les bâtiments communaux, les industries…

CHIFFRES CLES

  • 3 centrales de production de chaleur
  • 1 cogénération (production mixte de chaleur et d’électricité)
  • 55 km de canalisations enterrées
  • 550 points de livraison
  • Plus de 25 000 équivalent logements

EN FRANCE : 

La place des réseaux de chaleur dans le paysage énergétique des pays augmente. En France, il représentaient environ 6% du chauffage en 2007, pour 2 millions d'équivalents logements. L'objectif à 2020 fixé dans le cadre du Grenelle de l'environnement est de multiplier par 3 cette quantité d'équivalents-logements, tout en augmentant significativement la part des énergies renouvelables.


Sources et liens

Thématique

Energie & Climat 

Porteurs du projet

Ville de Chambéry

Service Développement durable 

Tél: 04 79 60 20 23

SCDC 

Tél : 04 79 69 92 60

Partenaires