Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communication sur le changement climatique et les plans climat locaux

@LestremNature

Problématique et enjeux

La planète se réchauffe globalement, ce plus rapidement que lors des derniers changements climatiques « normaux » influencés par les seuls phénomènes naturels. Les projections établies par le GIEC font état d’une augmentation de 2 à 5°C d’ici 2100 en moyenne sur le globe si rien n’est fait pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES).

En France, on relève que 15 % des émissions de GES sont directement issues des décisions prises par les collectivités territoriales et 50 % si l’on intègre les effets indirects de leurs orientations en matière d’aménagement, de transport, etc. Les collectivités sont dotées ou se dotent d’un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) avec deux objectifs à savoir l’atténuation des émissions de GES et l’adaptation du territoire au changement climatique. Ces PCAET doivent être compatibles avec les Schémas Régionaux Climat Air Energie (SRCAE), repris dans les Schémas Régionaux d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET). Ces plans locaux, qui traduisent les orientations du territoire pour lutter contre les effets du changement climatique, restent cependant peu connus. La communication autour de ces plans revêt un caractère prioritaire.

 

Du local à l’Europe

La Convention alpine s’est engagée sur le changement climatique dès 2006 à travers la Déclaration ministérielle d’Alpbach, puis à travers un « Plan d’action sur le changement climatique » en mars 2009. Il se compose de deux parties correspondant à des mesures d’atténuation puis d’adaptation au changement climatique. Ces orientations générales trouvent leurs mises en œuvre opérationnelles à une échelle locale. Le projet Alpstar (programme Espace alpin), avait débouché en 2014 sur la création d’un plan climat mis en œuvre par le PNR du Queyras dans le cadre d’un processus participatif désormais repris par le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural du Grand Briançonnais. Avec le « Partenariat alpin pour l’action climatique locale », des villes, communes et réseaux d’acteurs se mobilisent pour mieux protéger le climat. Leur objectif : la création d’outils et de partenariats et l’échange d’expériences entre les différents acteurs investis dans le champ du climat dans les Alpes.

Groupes d’action concernés

Propositions à long terme

  • Renforcer les partenariats alpins, les réseaux existants pour favoriser l’échange d’expériences

  • Développer des outils de communication et une méthode à l’échelle de l’arc alpin pour accompagner les collectivités locales dans leur communication auprès de l’ensemble de la population autour des plans locaux consacrés au climat

  • Intégrer la communication de manière systématique dans les actions en lien avec le changement climatique pour valoriser les projets et expériences

Proposition Présidence française 2020 :

P14. Saisir les groupes d’action de la SUERA compétents pour amorcer une démarche de valorisation et de communication autour des plans locaux consacrés au climat (portage à définir).

P15. Valoriser les événements en lien avec l’adaptation au changement climatique dans le cadre de la présidence française (portage à définir, pilotes de projets).

Recherche scientifique, initiatives des territoires