Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Bonnes pratiques

Les tourbières sous les feux de la rampe

© Gemeinde Krumbach

Comment une zone humide est devenue la star de la commune, et ce qui se cache sous le nom de « moorlimo ».

Située à l’écart des flux touristiques du Bregenzerwald, la commune de Krumbach était jusqu’à il y a quelques années pratiquement inconnue des visiteurs : d’autres villages étaient beaucoup mieux dotés pour la pratique de l’alpinisme, de l’escalade ou du ski. Une poignée d’habitants ont décidé de réagir et se sont réunis pour discuter autour d’une table. Klaus Riedl était l’un d’entre eux. « Il nous a fallu un certain temps pour nous rendre compte que ce que nous cherchions se trouvait juste à notre porte », se souvient l’ancien secrétaire municipal. Le village possède plusieurs tourbières : quatorze en tout. Mais pourquoi les touristes et la population locale devraient-ils s’intéresser au sol imbibé d’eau de ces zones humides ?

Aujourd’hui, le business des tourbières est en plein essor : pendant la saison d’été, des guides locaux les font visiter aux personnes intéressées, et une quarantaine de groupes s’inscrivent chaque année pour une visite personnalisée. Après la visite, les restaurateurs du village proposent aux touristes du rôti de porc, du schnaps et de la « moorlimo », une limonade fabriquée à partir de plantes des tourbières. Klaus Riedl, lui, fait office de guide accompagnateur. De temps en temps, il doit rappeler aux visiteurs de ne pas cueillir les plantes de ces habitats sensibles, dont certains sont placés sous protection.

Dans la tourbière de Salgenreute, la plus grande des zones humides qui entourent Krumbach, un petit parallélépipède en bois bâti sur de fins pilotis, le « moorraum », abrite un grand banc. Il offre une vue imprenable sur la tourbière et permet de rester au sec quand il pleut. Le bâtiment a été imaginé par deux architectes créatifs du village. Krumbach est également connu pour son architecture innovante. Pas plus tard que le week-end dernier, des architectes suédois sont venus visiter le village, raconte Klaus Riedl. « L’essentiel est de ne pas se reposer sur ses lauriers. » Le projet des tourbières de Krumbach évolue sans cesse. « Nous ne sommes pas la seule commune à posséder des tourbières ou un beau paysage naturel et culturel, mais nous valorisons ce capital. » Une démarche qui profite aux habitants et aux touristes, mais aussi et surtout aux tourbières, qui en sont les principales bénéficiaires. La population a plus que jamais à cœur de les préserver. Une visite virtuelle des tourbières est même possible sur Google Maps.

En savoir plus : www.krumbach.at/Moore_Krumbach/Das_Projekt (de)

Mots-clés associés :
Portrait

Quoi : projet « moore krumbach » (tourbières de Krumbach)

Qui : commune de Krumbach

Lieu : Krumbach, Vorarlberg, Autriche

Quand : lancement du projet en 2009, visite possible toute l’année, visites guidées hebdomadaires de juin à septembre, visites pour groupes sur demande.

Comment : le projet est consacré à la valorisation du paysage naturel et culturel de la commune de Krumbach. Des bancs disposés dans le paysage, un petit bâtiment en bois, des panneaux d’information et une brochure mise à jour chaque année facilitent la découverte des quatorze sites de la commune. Des visites guidées et des activités thématiques sont également proposées.

Transférabilité : la commune de Krumbach valorise ses richesses naturelles. De nombreuses communes alpines possèdent des habitats ou des paysages exceptionnels susceptibles d’être valorisés et préservés. Dans le cas de Krumbach, le projet n’est pas soutenu uniquement par des bénévoles, mais également par la commune qui assure le financement nécessaire. La population est fortement impliquée dans le projet, ce qui permet de conserver la valeur ajoutée dans la commune.