Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Un sujet brûlant : le VTT

Voie libre pour les vététistes ? Ce sport très populaire suscite le débat dans toutes les Alpes. © Felix Kaeser-Funk

Voie libre pour les vététistes ? Ce sport très populaire suscite le débat dans toutes les Alpes. © Felix Kaeser-Funk

Les vététistes font partie aujourd’hui des paysages de montagne au même titre que les randonneurs et utilisent les mêmes sentiers. Conséquence : les conflits d’usage se multiplient.

La question de la pratique du VTT dans les Alpes est un sujet très controversé. Les uns y voient un potentiel de croissance et des opportunités pour le tourisme, les autres craignent que l’usage du vélo en montagne ne soit une avancée supplémentaire en direction d’une surexploitation des Alpes. Les groupes d’intérêt des pays de l’Arc alpin ne réagissent pas tous de la même façon : le Club alpin allemand (DAV) a ainsi publié un document de position sur le VTT qui émet des recommandations pour la pratique de ce sport et propose une coopération partenariale entre tous les acteurs.
Alors que le Tyrol du Sud n’impose pratiquement aucune restriction aux vététistes, le Trentin a élargi en avril 2015 les interdictions pour la pratique du VTT : ces mesures qui s’appuyaient jusqu’à présent uniquement sur des critères topographiques prennent désormais en compte les impacts sur l’environnement et les interactions avec les randonneurs. En Autriche, le VTT échauffe également les esprits : alors que les Amis de la Nature, le Club Alpin Autrichien, le Club touristique autrichien, la Chambre des Travailleurs autrichienne, l’Institut sportif universitaire de Vienne, le Touring Club autrichien (ARBÖ), la Fédération autrichienne des sports cyclistes et la fédération sportive ASKÖ réclament l’accès des routes forestières aux vététistes, d’autres groupements comme l’Association forestière autrichienne s’y opposent.
La question suscite aussi le débat en Suisse. Dans le Val Mustair, des études ont été réalisées et présentées dans une publication intitulée « Outils de planification pour la randonnée pédestre et le VTT ».
« Le sport en montagne et la protection de la nature ne sont pas forcément contradictoires », souligne Hanspeter Mair, responsable de la section Refuges, protection de la nature et aménagement du territoire du DAV. « Avec de la bonne volonté de chaque côté, il est possible d’éviter les conflits et de trouver un dénominateur commun ».

 

Source et informations complémentaires : www.alpenverein.de/natur-umwelt/dav-veroeffentlicht-positionspapier-zum-thema-mountainbike-mountainbike-position-des-dav_aid_16053.html (de), www.tageszeitung.it/2015/05/10/das-mountainbike-verbot/ (de), www.haupt.ch/Planungsinstrumente-fuer-Wandern-und-Mountainbiking-in-Berggebieten.html (de), www.sicherheitfueralleimwald.at/ (de) www.naturfreunde.at/freie-fahrt (de)

Mots-clés associés : , , ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter