Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Point de vue : En voyage à travers les Alpes

Magdalena Christandl, membre du Conseil des jeunes de la CIPRA. © Darko Todorovic

L’envie de voyager n’est pas forcement incompatible avec le développement durable. « Le Pass Interrail transalpin montre de manière exemplaire comment sensibiliser et intéresser les jeunes à leur espace de vie », explique Magdalena Christandl du Conseil des jeunes de la CIPRA.

Le « Youth Alpine Interrail Pass » permet cette année pour la première fois à 100 jeunes de 16 à 27 ans de découvrir huit pays alpins pour 50 euros en voyageant dans le respect du climat. Plus de 450 jeunes ont candidaté. Les participants sélectionnés commenceront leur voyage en juillet 2018 et raconteront leurs aventures sur les réseaux sociaux et sur le site yoalin.org.

Ce projet a été lancé à notre initiative, celle des onze jeunes habitants des Alpes qui composent le Conseil des jeunes de la CIPRA. Il traduit notre sens des responsabilités pour l’avenir de notre espace de vie et notre volonté de voir nos idées appliquées par les responsables politiques.

Nous nous engageons pour rendre les voyages dans les Alpes plus respectueux du climat, plus conscients et surtout plus abordables. Le projet pilote « Youth Alpine Interrail » nous aide à faire un grand pas en avant vers cet objectif. La participation des jeunes permet de générer des idées nouvelles et novatrices, et de les mettre en œuvre avec le soutien des élus.

Grâce à notre implication dans l’ensemble du processus du projet, nous nous identifions fortement à « notre » pass : nous prenons des responsabilités et investissons beaucoup de temps pour proposer une alternative durable aux modes de déplacement polluants. La mise en œuvre et la promotion de ce projet montrent clairement qu’il a été développé par des jeunes, pour des jeunes.

De nombreux jeunes Alpins connaissent mieux les pays lointains que leurs environs immédiats, car il est souvent plus facile et moins cher de prendre l’avion. Nous-mêmes, nous voyageons beaucoup et connaissons bien la situation des voyages dans les Alpes, mais aussi et surtout le pouvoir de persuasion nécessaire pour que d’autres jeunes adultes empruntent régulièrement des modes de transport durable.

Au fil du temps, un autre facteur s’est imposé, probablement tout aussi important pour nous : le renforcement de l’identité alpine. Nous étions nombreux à connaître les îles éloignées du Pacifique, mais pas nos pays voisins.

Les facteurs décisifs de notre succès sont certainement le soutien que notre idée a rencontré dès le départ dans plusieurs pays alpins, ainsi que l’aide active de la part de CIPRA International. Ce qui nous a permis par la suite de convaincre les autres pays de l’intérêt du projet. Nous sommes toujours très engagés, nous nous sentons entendus, et notre motivation à nous impliquer dans les questions politiques ne faiblit pas.

Notre objectif est la généralisation des modes de vie durables, et en particulier des voyages respectueux du climat. Il n’y a pas d’autre alternative pour préserver la diversité et la beauté de la nature alpine.

Le « Youth Alpine Interrail Pass » donne un nouvel élan à la mobilité alpine, et encourage en même temps d’autres jeunes adultes à présenter leurs idées aux décideurs. Le projet pilote montre qu’il y a un réel besoin dans ce domaine. Il s’agit maintenant de poursuivre sur notre lancée ! Nous comptons sur nos soutiens actuels et sur les sociétés de chemin de fer des pays alpins pour faire avancer notre projet.

 

Website: yoalin.org
Social Media: Facebook / Instagram

Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter