Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Oh...

…Holadaïttïo! Appelé autrefois en Suisse « juchz » (cri de joie), « Almschrei » (cri des alpages) ou « Ranz des vaches », le yodel est aujourd’hui sur toutes les lèvres.

Il y a encore 100 ans, on l’apprenait dans les Alpes en famille pour communiquer à distance. Aujourd’hui, les perceptions ont changé. Des chanteurs professionnels ont découvert cette niche et proposent des stages de yodel moderne. Leur clientèle n’est plus issue des milieux ruraux ou montagnards, mais de la classe moyenne urbaine. Pratiqué avec le yoga, par exemple, le chant est élevé au rang de la spiritualité. Ouvrir le corps, libérer la voix : telles sont les notions thérapeutiques qui ont fait du yodel un style de vie. L’objectif : résister à la vie trépidante et à la mondialisation en se recentrant sur la tradition et l’identité régionale. Un contexte qui confronte le yodel à un phénomène de globalisation. Les jeunes peuvent aujourd’hui appréhender le « yodel » par d’autres canaux, par exemple avec la nouvelle application intitulée « yodel », qui permet à des étudiants de récolter les derniers ragots du campus et d’envoyer des informations et des photos aux étudiants qui se trouvent à proximité. Selon la devise : « Libère-toi, sois encore plus fou – et chante le yodel ! »

http://derstandard.at/2000033815648/Vom-Almschrei-zum-ausgebuchten-Jodelworkshop (de)

http://www.spiegel.de/netzwelt/apps/jodel-smartphone-app-bringt-den-trash-talk-auf-den-campus-a-1029008.html (de)

Mots-clés associés :
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter