Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les territoires urbains vont de l’avant

Uroš Brežan, Thierry Billet, Ingrid Fischer et Éric Fournier, lors de la remise du titre de "Ville des Alpes de l'année" (de g. à d.). (c) Sonja Karnath

L’association « Ville des Alpes de l’Année » fête ses 20 ans. Un bref bilan montre que les Villes des Alpes ont été pendant toutes ces années des pionnières en matière de développement soutenable dans les Alpes.

Uroš Brežan a tenu sa promesse : durant l’année « Ville des Alpes 2016 », le Maire de Tolmin a soutenu de nombreuses initiatives citoyennes. Les résultats sont tangibles. Le programme de de la ville slovène de la vallée de la Soça s’est appuyé sur les idées de citoyennes et citoyens engagés, qui ont bénéficié du soutien des autorités. L’un des axes de travail prioritaires a été le développement des transports en commun et de la mobilité soutenable, du train au vélo. La ville s’est également mobilisée pour l’implication des jeunes, en créant notamment un Conseil municipal des jeunes et en organisant des petits déjeuners créatifs à leur attention. Le tourisme a été le troisième axe thématique de l’année, avec entre autres la mise en place d’une formation à l’attention des restaurateurs et l’élaboration d’un programme pour la Réserve de biosphère de l’UNESCO de Clovek. La « Ville des Alpes 2016 » a ainsi approfondi et concrétisé sa vision d’un développement écologiquement et socialement responsable.

Œuvrer pour un avenir soutenable

Près de deux tiers des habitants des Alpes vivent dans des régions urbaines. L’idée de récompenser les villes et de les mettre en réseau a été lancée par Gerhard Leeb de Villach/A, dont la ville a été la première à porter le titre de « Ville des Alpes de l’Année », en 1997. Un jury international attribue ce titre depuis 20 ans et récompense ainsi l’engagement des villes pour la mise en œuvre de la Convention alpine. L’objectif central de la Convention est de concilier la protection des Alpes avec un développement soutenable et viable des territoires alpins. À travers leurs activités, les « Villes des Alpes » renforcent l’identité alpine, impliquent leurs populations, consolident les liens dans leurs territoires respectifs et renforcent la coopération avec les autres Villes des Alpes.

Des échanges vivants

Pour Ingrid Fischer, Maire adjointe de Sonthofen, « Ville des Alpes 2005 », la coopération joue un rôle essentiel : « Les personnalités innovantes qui diffusent leurs idées de bonnes pratiques sont le potentiel majeur du réseau.» Il peut s’agir d’échanges de suggestions avec d’autres villes sur les questions de mobilité, mais aussi d’événements culturels. Dix ans après avoir reçu le titre, la ville de Sonthofen montre à travers de nombreuses activités et événements qu’elle continue de soutenir les idées de l’association et d’œuvrer pour le réseau.

En cette année anniversaire, la « Ville des Alpes 2017 » est Tolmezzo, chef-lieu du territoire italien de la Carnie. Le lancement de l’année de « Ville des Alpes » aura lieu en avril 2017.

 

Sources et informations :

www.villedesalpes.org/fr

Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter