Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

« L’atténuation et l’adaptation au changement climatique sont des thèmes transversaux ».

Helmut Hojesky, Président du Comité consultatif sur le climat alpin © BMLFUW Alexander Haiden

Des Alpes climatiquement neutres d’ici 2050 : comment atteindre cet objectif ? Helmut Hojesky, président du Comité consultatif sur le climat alpin de la Convention alpine, évoque la mission, les objectifs et les travaux du Comité.

Monsieur Hojesky, quelle est la mission du Comité consultatif sur le climat alpin ?

La XIVe Conférence alpine a institué le Comité consultatif sur le climat alpin afin de regrouper les initiatives et les contributions sur le changement climatique et d’avancer des propositions pour l’établissement d’un système concret d’objectifs de la Convention alpine, dans la perspective d’un « espace alpin climatiquement neutre ». Cela se fera en accord avec les objectifs européens et internationaux. Les résultats des travaux du Comité seront présentés dans le cadre de la XVe Conférence alpine.

Quelles sont les actions engagées par le Comité consultatif sur le climat alpin pour atteindre l’objectif d’un « espace alpin climatiquement neutre » d’ici 2050 ?

Le Comité consultatif prépare actuellement toute une série de recommandations concrètes. Il a également réalisé une enquête approfondie sur les initiatives existantes en matière de changement climatique. Cette enquête a débouché sur la rédaction d’un rapport qui a déjà permis d’identifier des champs d’action possibles. Les prochaines rencontres du Comité seront consacrées aux recommandations et à l’élaboration d’un système d’objectifs.

Quels sont les principaux obstacles pour l’exercice de votre mission et la réalisation de ces objectifs ?

L’atténuation et l’adaptation au changement climatique sont des thèmes transversaux qui concernent pratiquement tous les groupes de travail et toutes les plateformes de la Convention alpine. Le défi majeur est d’intégrer ces thématiques le plus efficacement possible dans les mandats futurs et les activités courantes de tous ces groupes de travail.

Comment le Comité consultatif pour le climat implique-t-il la société civile dans ses travaux ?

La composition du Comité consultatif est très large. La participation active de représentants de la société civile tels que le WWF, la CIPRA, Iscar, le DAV, Alparc ou le CAA aux réunions du Comité consultatif sur le climat de la Convention alpine garantit que leurs intérêts seront pris en compte.

Comment voyez-vous votre rôle en tant que président du Comité sur le climat ?

Je considère qu’il est essentiel d’instaurer un lien avec les principales négociations climatiques au niveau européen et international. Seule une mobilisation commune peut nous permettre d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat et la neutralité carbone dans les Alpes d’ici 2050.

Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter